Daytona 1967.

10 mai 2021

GP d'Espagne, à Barcelone 2021

 

2021-Barcelone-resultats

2021-Barcelone-classements

 

2021-Barcelone GP-SF21-Leclerc

2021-Barcelone GP-SF21-Sainz

.

.


.

Posté par SireBruno à 07:18:00 - - Permalien [#]


03 mai 2021

GP du Portugal à Portimao, 2021

2021-GP Portugal-resultats

2021-GP Portugal-classements

2021-Portimao-SF21-Sainz

2021-Portimao-SF21-Leclerc

2021-Portimao-SF21-Leclerc et Sainz

.
.
.

Posté par SireBruno à 11:15:00 - - Permalien [#]

19 avril 2021

GP d Emilie-Romagne, à Imola 2021

2021-GP d Emilie Romagne-resultas

2021-GP d Emilie Romagne-classements

2021-Imola-SF21-Leclerc

2021-Imola-SF21-Sainz

 

second podium consecutif pour FERRARI...

Capture d’écran 2021-04-24 à 14

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 13:16:00 - - Permalien [#]

29 mars 2021

GP de Barhein à Sakhir...

 

 

2021-Barhein-resultas

2021-Barhein-classement

2021-Barhein-SF21-Leclerc

2021-Barhein-SF21-Sainz

 

 

.

.

.

Posté par SireBruno à 11:28:00 - - Permalien [#]

15 mars 2021

Barhein (séance d'essais officielle organisée par la F.i.A)

12h de test sur le circuit de Sakkhir à Barhein, en avant première de la saison 2021 de F1.

Carlos Sainz a donc roulé pour la première fois officiellement pour Ferrari.

Il est le 136em pilote officiel (toutes disciplines confondues), et le 75em en CM. F1.

Sans prendre en compte les chronos, que seules les équipes savent ce qu'ils représente, C. Leclerc et C. Sainz ont bouclés 405 tours, soit 2 192 kilomètres.

Bien entendu tous ces Chronos sont a prendre avec des pincettes, seules les équipes savent comment et avec quoi elles ont réalisées ces Chronos

Barhein-Chronos du 12 au 14 mars

 

 

 

2021-Sakkhir test-SF21-Sainz-1

2021-Sakkhir test-SF21-Sainz-2Carlos Sainz

 

2021-Sakkhir test-SF21-Leclerc-1

2021-Sakkhir test-SF21-Leclerc-2Carles Leclerc

 

 

1923-2021-Murray Walker

Paix à son Ame

 

 

RdV, lors de la seance qualif du 27 mars pour savoir ou en ai la Scuderia, et le lendemain, 28 mars pour le Grand Prix.

 

essere Ferrari

 

 

.

.

 

.

Posté par SireBruno à 20:07:06 - - Permalien [#]


Monza SP1 est la plus belle voiture de l'Histoire !

La beauté est quelque chose qui ne peut être quantifiée. Le degré de beauté dépend de plusieurs facteurs qui ne cessent de varier selon la personne émettant un jugement. Ainsi, le débat sur "la plus belle voiture du monde" est une question qui ne sera probablement jamais élucidée... Enfin, jusqu'à aujourd'hui !

Car CarWow a décidé de faire appel aux mathématiques pour répondre à cette fameuse question. Avec le nombre d'or, une équation utilisée pour déterminer la perfection des proportions d'un objet, le comparateur de voitures en ligne est parvenu à établir un classement objectif des plus beaux modèles de ces 70 dernières années.

Et comme les mathématiques ne se trompent jamais, eh bien la Ferrari Monza SP1 de 2019 est la plus belle voiture de l'Histoire ! Près de 62 % des proportions de la barquette s'alignent sur le nombre d'or. Il s'agit également de la seule voiture de la dernière décennie à figurer au sein du Top 10.

Présentée en 2018, la Ferrari Monza SP1 se base sur le châssis de la 812 Superfast  Nous devons son design unique et fascinant à la création d'Icona : une série de modèles s'inspirant des Ferrari des années 1950 mais dotés des technologies modernes des supercars.

La deuxième place du concours de beauté de CarWow est occupée par la Ford GT40 avec un alignement de 61,64 %. Le Cheval Cabré domine le classement puisque l'on retrouve pas moins de quatre modèles aux 7 premières places ! Outre la Monza SP1, la Ferrari 330 GTC Speciale, la 250 GTO et la Ferrari 330 P4 ont toutes une forme harmonieuse.

Pour déterminer le nombre d'or de chaque voiture, CarWow a mesuré 14 points différents en vue de face. Cela concerne notamment la dimension des phares, des rétroviseurs et des coins du pare-brise. CarWow a ensuite utilisé ces données pour calculer les rapports de distance afin de voir dans quelle mesure le design d'un véhicule respecte le nombre d'or.

Monza SP1

Monza SP1

Monza SP1

1 Ferrari Monza SP1 (2019) 61,75 %
2 Ford GT40 (1964) 61,64 %
3 Ferrari 330 GTC Speciale (1967) 61,15 %
4 Lotus Elite (1975) 60,07 %
5 Ferrari 250 GTO (1962) 59,95 %
6 Chevrolet Corvette C2 Stingray (1962) 58,86 %
7 Ferrari 330 P4 (1967) 58,65 %
8 Alfa Romeo Alfetta (1974) 58,53 %
9 Lamborghini Miura (1966) 57,83 %
10 Maserati Indy (1969) 57,75 %

Posté par SireBruno à 20:00:00 - - Permalien [#]

10 mars 2021

SF21...

Présentaion de la nouvelle arme pour  Ferrari!

2020-SF21-1

la Scuderia a enfin levé le voile sur la livrée de sa monoplace 2021, à deux jours seulement des trois journées d'essais hivernaux prévues sur le circuit de Bahreïn. Cette année, l'écurie italienne avait fait le choix d'une présentation en deux temps, avec une première partie consacrée la semaine dernière aux pilotes, au management et à l'équipe en elle-même. Le second acte était programmé ce mercredi avec la révélation au grand jour de la SF21.

En ce qui concerne la livrée, la nouveauté majeure se situe sur le capot moteur et ne passe pas inaperçue. Le logo du sponsor Mission Winnow y est bien présent, mais il a tout simplement viré au vert ! À l'arrière, le constructeur italien a fait le choix d'incorporer un rouge plus foncé rendant hommage à celui arboré par ses toutes premières F1, et rappelant la livrée spéciale utilisée l'an passé au Mugello pour son 1000e Grand Prix. Les numéros des pilotes en reprennent également la police d'écriture.

Techniquement, cette nouvelle monoplace s'inscrit inévitablement dans la continuité de sa devancière, la SF1000, compte tenu du gel partiel des châssis décrété pour l'intersaison en raison de la crise du coronavirus. Néanmoins, plusieurs axes ont permis de la faire évoluer. Il a tout d'abord fallu l'adapter aux changements réglementaires réduisant l'appui aérodynamique et visant le fond plat, les écopes de frein arrière ainsi que le diffuseur. Ferrari a également pu utiliser deux jetons de développement pour modifier son châssis, ce à quoi s'ajoute la liberté de travail qui demeure sur l'aérodynamique de la carrosserie.

2020-SF21-2

Surtout, cette SF21 est dotée d'une toute nouvelle unité de puissance. Le bloc est particulièrement attendu au tournant puisqu'il a été pointé du doigt en 2020 et largement considéré comme le talon d'Achille de la Scuderia. Avec ce nouveau moteur, associé aux autres évolutions de la monoplace, Ferrari espère récupérer beaucoup de vitesse de pointe, afin de redresser la barre cette saison.

L'écurie de Maranello reste en effet sur un exercice 2020 cauchemardesque, qui l'a vu terminer seulement sixième du championnat constructeurs, sans la moindre victoire. Le Cheval Cabré veut relever la tête tout en ayant à l'esprit le tournant réglementaire majeur qu'il faudra préparer pour 2022. Désormais, la SF21 va passer entre les mains de Charles Leclerc et de la recrue Carlos Sainz successeur de Sebastian Vettel.

La dernière-née de Ferrari devrait prendre la piste dès jeudi sur le circuit de Sakhir à l'occasion d'une journée de tournage, à la veille des essais hivernaux organisés sur ce même tracé. Leclerc et Sainz auront trois jours de travail à leur disposition, avant de sauter dans le grand bain deux semaines plus tard pour le Grand Prix d'ouverture de la saison, toujours à Bahreïn.

C'est sous le capot que se trouve l'objet de toutes les attentions pour la campagne qui se profile. Et pour cause, le moteur conçu par l'écurie italienne l'an passé avait cristallisé les critiques pour son manque de performance, désigné comme le principal coupable d'une saison ratée. Si tout ne se résume pas à ça, c'est tout logiquement que le Cheval Cabré a mis l'accent sur l'élaboration d'une toute nouvelle unité de puissance pour équiper la monoplace de  2021. Tout ou presque a été revu, et les espoirs sont grands autour de ce bloc.

2020-SF21-5

"Enzo Ferrari avait l'habitude de dire que le moteur est le cœur d'une voiture de course qui a une âme", rappelle Enrico Gualtieri, directeur du département moteur de Ferrari. "Cela décrit la responsabilité que nous ressentons, nous ingénieurs moteur chez Ferrari, lorsque nous nous souvenons de ses mots. Ici à Maranello, il y a une extraordinaire culture autour de l'ingénierie moteur. Nous savons que les succès passés ne garantissent pas les mêmes résultats pour l'avenir, et que notre glorieuse histoire ne nous garantit pas la victoire."

"Dans notre sport, il faut être conscient en permanence des domaines dans lesquels on peut progresser, des points sur lesquels on peut s'améliorer. Il faut continuellement retenir les leçons, apprendre de son expérience et de ses défaites. Puis il faut travailler dur, avec humilité. Cette conscience, associée à notre passion et à nos compétences ainsi qu'à celles de nos partenaires, a permis de créer l'unité de puissance 065/6 pour la saison 2021 de Formule 1.

Avant que la SF21 ne prenne la piste pour la première fois, jeudi à Bahreïn à l'occasion d'un shakedown puis les trois jours suivants dans le cadre des essais hivernaux, Ferrari ne dit évidemment pas tout. Néanmoins, on insiste sur le travail fourni autour du moteur à combustion interne, jusqu'à se risquer à évoquer un chiffre brut en ce qui concerne le gain de performance.

"Aux côtés de nos ingénieurs châssis, nous avons énormément travaillé sur l'architecture de l'unité de puissance pour essayer de rendre le projet global de la voiture le plus efficient possible", poursuit Enrico Gualtieri. "Nous avons travaillé sans relâche sur le moteur à combustion interne afin d'augmenter son efficience, avec l'aide également de notre partenaire Shell, ce qui nous a conduit à un avantage estimé à plus d'un dixième de seconde au tour."

"Le turbo a été revu pour satisfaire les exigences du moteur, et dans le même temps nous avons prévu d'augmenter l'efficience de la récupération des gaz d'échappement. Nous travaillons aussi sur le système hybride, sur la partie électronique, pour revoir les composants et les optimiser. Le 065/6 est donc né de tout ceci. Ça a été un travail d'équipe, nous avons tous travaillé ensemble. Nous avons mis énormément d'énergie dans ce projet, mais dans le même temps, nous travaillons déjà dur sur l'unité de puissance pour 2022. Elle débutera l'an prochain et sera importante car nous l'utiliserons pendant au moins les trois prochaines années."

Comme toutes les écuries de la grille, Ferrari a dû composer avec des restrictions réglementaires inédites pour concevoir sa monoplace 2021. En raison du gel partiel des châssis, il a fallu faire des choix clairs pour déterminer les parties sur lesquelles travailler. Le tout avec une pression importante, d'abord de par le statut de la Scuderia, mais aussi et surtout de par les résultats catastrophiques de la saison passée.

Seul élément n'étant soumis à aucune limite pour son développement hivernal, l'unité de puissance a fait l'objet de toutes les attentions. Mais cette seule évolution ne suffira pas à gommer les carences de l'ex-SF1000 et la Scuderia a tranché dans le vif au moment de dépenser ses deux jetons de développement. Assez logiquement lorsque l'on se remémore les faiblesses de la monoplace de l'an dernier, c'est sur l'arrière que les ingénieurs châssis de Maranello se sont penchés.

2020-SF21-3

"Nous devions choisir la bonne voie, choisir sur quelle partie de la voiture nous devions porter notre attention afin d'apporter un changement radical", explique Enrico Cardile, directeur du département châssis. "Nous avons choisi l'arrière en créant une nouvelle transmission et une nouvelle suspension. Ceci, associé au travail fourni par nos ingénieurs moteur, permet d'avoir un arrière beaucoup plus effilé par rapport à la SF1000. Nous avons également passé en revue le système de refroidissement. Nous avons mis l'accent sur le radiateur central et conçu une carrosserie plus plongeante."

En plus de ces évolutions possibles mais très encadrées, il a fallu adapter la nouvelle SF21 à un règlement modifié en ce qui concerne le fond plat, les écopes de frein arrière et le diffuseur. Le département aéro n'a donc pas manqué de travail puisqu'il lui fallait également œuvrer pour réduire la traînée qui a tant handicapé Ferrari en 2020.  

"L'aérodynamique a été l'un des domaines impactés par le changement de réglementation, afin de réduire la capacité de développement de l'appui vertical et s'assurer ainsi de préserver les pneus", rappelle Enrico Cardile. "C'est pourquoi, lorsque nous avons commencé à travailler sur l'aéro de la voiture, nous nous sommes fixé deux objectifs : d'un côté, augmenter la charge aérodynamique perdue en raison de la réglementation, et de l'autre réduire la traînée."

Contrepartie de tout ce travail, c'est donc l'avant qui a le moins concentré l'attention des troupes de Maranello. La Scuderia a tout de même pu concevoir un nouveau nez et un nouvel aileron avant, mais les modifications se limitent à ces deux éléments pour ce qui est du train avant.

"Les changements sur la partie avant de la voiture ont été moins radicaux, en raison du règlement", précise Enrico Cardile. "Nous avons donc développé un nouvel aileron avant qui fonctionne avec un nouveau nez, mais le châssis et les suspensions restent les mêmes que sur la SF1000. Ces défis ne nous ont pas fait peur. Nous y faisons face comme toujours, unis et en gardant les pieds sur terre, conscients du fait que nous devrons énormément travailler afin d'honorer le nom que nous représentons."

2020-SF21-4

2020-SF21-6photos: Ferrari s.p.a

 

source: https://fr.motorsport.com/f1/news/

 

.

.


.

 

 

 

 

 

Posté par SireBruno à 16:44:00 - - Permalien [#]

06 mars 2021

1972. Tour de France Automobile

 

365 GTB 4-14407-Migault_Rouveyrant-Annecy Visitation TdF 1972-23 sept-02365 GTB 4-14407-Migault_Rouveyrant-Annecy Basilique de la Visitation, parc fermé, avant l'épreuve du Semnoz

365 GTB 4-14407-Migault_Rouveyrant-Annecy Visitation TdF 1972-23 sept-D365 GTB 4-14407-Migault_Rouveyrant-Annecy Basilique de la Visitation, parc fermé, avant l'épreuve du Semnoz-23 sept- avec Daniel. Marin et Gaetano. Fiorini

365 GTB 4-14407-Migault_Rouveyrant-Annecy Visitation TdF 1972-23 sept-01365 GTB 4-14407-Migault_Rouveyrant-Annecy Basilique de la Visitation, parc fermé, départ pour le Semnoz-23 sept-

 

 

1972-Annecy TdF -Elford_Bruno

1972-Annecy TdF -Elford_Fiorini

Vic Elford-Annecy Basilique de la Visitation, parc fermé, avant l'épreuve du Semnoz-23 sept- avec Gaetano. Fiorini

 

.
.
.

 

 

 

 

Posté par SireBruno à 11:20:51 - - Permalien [#]

14 février 2021

il Tunnel di Franco Gozzi-Brands Hatch 1970

Ferrari-il Tunnel di Franco Gozzi-Brands Hatch 1970

.

.

.

Posté par SireBruno à 11:00:00 - - Permalien [#]

06 février 2021

6/2/1972: 24h de Daytona...

1972-Daytona-312 PB-Andretti et Regazzoni-2021-02-06_13-21-35

 

1972-Daytona-312 PB-Andretti et Regazzoni-2021-02-06_13-21-35

 

 

6 février 1972 6 h de Daytona - CM. Sport 1     Jacky Ickx/Mario Andretti 312 PB 2 0888/
6 février 1972 6 h de Daytona - CM. Sport 2     Ronnie Peterson/Tim Schenken 312 PB 6 0892/
6 février 1972 6 h de Daytona - CM. Sport 4     Clay Regazzoni/Brian Redman 312 PB 4 0890/
6 février 1972 6 h de Daytona - CM. Sport 15 2   Bob Grossman/Reynolds 365 GTB/4 C 18 12467GT
6 février 1972 6 h de Daytona - CM. Sport ab     Luigi Chinetti jr./George Eaton 312 P Berlinetta 21 0872/
6 février 1972 6 h de Daytona - CM. Sport ab     Sam Posey/Ronnie Bucknum 365 GTB/4 C 22 14885GT

Posté par SireBruno à 13:24:00 - - Permalien [#]

28 janvier 2021

Carlos Sainz: "une journée inoubilable"

C'est sur sa piste de Fiorano que la Scuderia Ferrari mène des essais tout au long de cette semaine pour sept de ses pilotes, faisant la part belle à son nouveau titulaire Carlos Sainz, qui a droit à une journée et demie de test. Test qui a lieu au volant de la SF71H de 2018, la réglementation imposant une monoplace vieille d'au moins deux ans.

2021-Fiorano-SF70H-Sainz-27 janvier

Sous le regard avisé de son père éponyme, double Champion du monde des rallyes, Sainz a parcouru plus de 100 tours et a engrangé une expérience précieuse au sein de sa nouvelle écurie, lui qui débarque à Maranello après deux saisons chez McLaren.

"C'est une journée que je n'oublierai jamais !" s'exclame Sainz. "Ce matin, le réveil a sonné à l'aube car nous avions des réunions très tôt avant de prendre la piste. L'un des moments les plus particuliers pour moi a été mon arrivée au circuit, quand j'ai vu la Ferrari avec mon numéro 55 dessus ! J'étais impatient de sauter dans la voiture, et ce premier tour d'installation était enthousiasmant."

"Nous nous sommes ensuite mis au travail et je suis très satisfait de la manière dont la journée s'est déroulée. Nous avons pu passer en revue un programme conséquent et j'ai pu me familiariser avec tout : les ingénieurs et mécaniciens, le volant, les procédures qui sont évidemment un peu différentes de celles de la voiture que je pilotais la saison dernière."

"J'ai beaucoup apprécié d'avoir mon père ici pour un moment si important de ma carrière. Je souhaite remercier Mattia [Binotto, directeur d'équipe], Laurent [Mekies, directeur sportif] et tout le monde chez Ferrari de leur accueil si chaleureux et de cette première journée si positive dans la voiture 2018. Je suis très content et n'aurais pu souhaiter de meilleurs débuts."

 

.

 

.

 

 

.

Posté par SireBruno à 09:13:12 - - Permalien [#]

21 décembre 2020

Décès de Romolo Tavoni...

Disparition de Romolo Tavoni, ancien bras droit d'Enzo Ferrari, à l'âge de 94 ans. Pendant cinq ans, l'Italien a été l'un des membres les plus importants du cheval cabré et a conduit Mike Hawthorn et Phil Hill vers le titre mondial en F1. 

Né en 1926 à Casinalbo, entre Modène et Maranello, Tavoni tombe rapidement amoureux du sport automobile. Passé par Maserati, il intègre Ferrari  dans les années 1950, tout d'abord comme secrétaire personnel d'Enzo Ferrari. Plus tard, le Commendatore le nomme directeur sportif du cheval cabré, un poste qu'il occupe de 1957 à 1961.

L'ère de Tavoni chez Ferrari est courte mais très intense. Elle correspond à une période mêlant les joies de la victoire mais aussi énormément de larmes. Le directeur sportif a été l'un des principaux acteurs du triomphe de Mike Hawthorn au volant de la D246 et de Phil Hill à bord de la 156. Cependant, Tavoni a également été chargé de reconstruire une équipe détruite par les disparations successives de ses talents : Eugenio Castellotti et Alfonso de Portago en 1957, Luigi Musso et Peter Collins en 1958, Wolfgang von Trips en 1961.

C'est au soir de cette même saison 1961 que Tavoni quitte Maranello avec fracas, alors que Ferrari domine la discipline. En profond désaccord avec l'implication en interne de Laura Ferrari [l'épouse d'Enzo], Tavoni, Giotto Bizzarrini, Carlo Chiti, Girolamo Gardini et bien d'autres font entendre leur mécontentement à Ferrari et sont remerciés. De jeunes figures les remplacent au pied levé, à l'instar de Mauro Forghieri à la direction technique et d'Eugenio Dragoni dans le sportif.

"J'ai décidé de faire de mes caporaux mes généraux parce que je n'ai plus besoin de généraux qui ne savent pas être généraux", avait alors commenté Enzo Ferrari.

Ce grand chambardement mène à la création d'Automobili Turismo e Sport, également connue sous le nom d'A-T-S, une modeste structure italienne rassemblant les anciens de Ferrari. Tavoni se retrouve à la tête de l'équipe mais celle-ci ne connait pas le succès. En cinq apparitions, en 1963, les pilotes Phil Hill et Giancarlo Baghetti ne voient l'arrivée qu'à une seule reprise, hors des points. Les activités d'A-T-S en Formule 1 cessent à la fin de l'année.

Suite à la courte histoire d'A-T-S en catégorie reine, Tavoni trouve refuge à la CSAI, la fédération italienne du sport automobile, et finit par devenir le directeur de l'Autodrome de Monza jusque dans les années 1990. De son départ de la Scuderia jusqu'à sa triste disparition, Tavoni n'a jamais cessé d'être un fervent supporter du cheval cabré.

1961-Enzo_Chiti_Tavoni-Monza1961 Monza: Enzo, Chiti et Tavoni

 

"Il aimait les voitures, il aimait les moteurs, il aimait la course. Mais surtout, il adorait Ferrari", écrit le journaliste Leo Turrini. "Malgré son âge, il continuait d'applaudir les Rouges avec la candeur d'un éternel enfant. Je suis sûr que Ferrari saura lui rendre l'hommage qu'il mérite."

.
.

.

Posté par SireBruno à 16:39:02 - - Permalien [#]

18 décembre 2020

1 272 000 € pour la réplique de la SF1000...

Ferrari célébrait deux anniversaires importants cette année : les 70 ans de présence de la marque en F1, et le cap des 1000 Grands Prix.

Pour cette occasion, la Scuderia avait arboré une livrée unique sur le circuit du Mugello, inspirée par leur toute première voiture de Formule 1, la 125 S.

La réplique de la version de cette SF1000 était la star d'une vente aux enchères en ligne, organisée ce mois-ci par RM Sotheby's, la plus grande maison de vente aux enchères de voitures de collection dans le monde.

Au terme de cette vente, la monoplace a atteint la somme astronomique de 1 272 000 euros !

Précisons que cette réplique à l'échelle 1 est une voiture d'exposition ne contenant ni moteur ni boîte de vitesses ni système de freinage. Il sera donc impossible pour l'heureux acheteur de prendre la piste au volant de cette Ferrari.

D'autres lots étaient également mis en vente.

Les deux dérives de l'aileron arrière, signée par Charles Leclerc et Sebastian Vettel, ont été adjugées pour 27 000 € chacune. La réplique du casque porté par Vettel lors du millième Grand Prix a été vendue pour 31 200 €.

2020-Mugello-SF1000-Vettel

 

.
.
.

 

 

Posté par SireBruno à 20:28:00 - - Permalien [#]

14 décembre 2020

Grazie mille Seb !

2020-Abu Dhabi-post-Sebastien Vettel Scuderia Ferrari

2020-Abu Dhabi-SF1000-Vettel Grazie

2015-2020-Sebastien Vettel-Ferrari Italia-grazie Seb

 

"Les gars, merci ! Vous allez me manquer."

Quatorzième. C'est à cette position décevante que Sebastian Vettel termine son aventure avec Ferrari longue de six saisons. C'est une certitude, l'Allemand aurait espéré un bien meilleur résultat. Mais sur un circuit d'Abu Dhabi où la Scuderia a l'habitude de souffrir, il n'a rien pu faire pour sauver sa course d'adieu.

Le moment fort du Grand Prix de Vettel a eu lieu en toute fin de l'épreuve, après avoir franchi la ligne d'arrivée. Le pilote a profité d'une communication radio pour passer un dernier message en chanson, sur l'air d'Azzuro d'Adriano Celentano, une œuvre musicale très populaire en Italie.

"Vous êtes l'équipe rouge, les passionnés, vous n'abandonnerez jamais ! La route vers le paddock approche, j'ai aimé être à vos côtés. J'ai ressenti votre magie, quelle sensation extraordinaire. Les gars, merci ! Vous allez me manquer. Je vous salue tous à Maranello. Vous le méritez. Et maintenant, je vais presque vous dire adieu et je vous souhaite le meilleur. Je vous souhaite d'être heureux, encore et encore, et que tout aille bien. Merci !"

Une fois descendu de sa monoplace, Vettel est brièvement revenu sur sa course au micro de Sky Sports. "Je pense qu'il n'y a rien à retenir d'aujourd'hui, c'était une mauvaise course", commente-t-il. "L'intervention de la voiture de sécurité ne nous a pas aidés puisque nous étions alors les plus vulnérables sur notre long relais en pneus durs." 

Avant le départ de la course, les mécaniciens de la Scuderia ont formé une haie d'honneur à la sortie du garage pour applaudir Vettel sur le chemin de la grille. Un geste que l'Allemand a apprécié, alors qu'il prend désormais la direction de l'écurie Racing Point, qui sera renommée Aston Martin en 2021.

"Ce fut une journée émouvante avec les mécaniciens qui m'ont tous dit au revoir en allant vers la grille de départ. J'ai senti qu'il y avait une dynamique différente, je suis triste car ces gars-là vont me manquer mais je suis évidemment heureux d'embarquer dans une nouvelle aventure", conclut Vettel.

 

 .

.


.

Posté par SireBruno à 19:58:00 - - Permalien [#]

GP d'Abu Dhabi à Yas Marina...

Une saison se termine, avec un nouveau doublé pour Mercedes, et une année catastrophique pour Ferrari.

Il faut remonter à 1992, pour retrouver une saison sans rien, même pas un seul tour en tête de course. Seul 3 podiums pour la Scuderia.

et 1973, pour trouver Ferrari à la sixième place constructeurs. et 1980 en 10em place.

 

2020-Abu Dhabi-resultats

2020-Abu Dhabi-classements

2020-Abu Dhabi-SF1000-Leclerc

2020-Abu Dhabi-SF1000-Vettel

 

.

.


.

Posté par SireBruno à 09:34:00 - - Permalien [#]

12 décembre 2020

Démission de Louis Camilleri...

C'est tard jeudi soir que Ferrari a annoncé la démission de son directeur général, Louis Camilleri, avec effet immédiat. Ce départ surprise est justifié par des "raisons personnelles" mais semble prendre de court le constructeur italien, qui n'est pas en mesure d'annoncer le nom de son remplaçant dans l'immédiat. L'intérim sera donc assuré par le Pésident exécutif John Elkann en personne. L'annonce du départ de Camilleri est tombée en même temps que celle du groupe Philip Morris, indiquant que l'Italien quittait également ses fonctions au conseil d'administration de l'entreprise.

2020-Camilleri et Vettelavec S. Vettel

Louis Camilleri a pris ses fonctions chez Ferrari à l'été 2018, à la suite du décès brutal de Sergio Marchionne. Sous sa direction, la marque a connu une croissance solide, en dépit de la récente crise provoquée par la pandémie de COVID-19. Depuis un peu plus de deux ans, l'action Ferrari est notamment passée de 113 à 179 euros. Il s'est également impliqué fortement dans la vie de l'écurie de Formule 1, assistant à plusieurs Grands Prix tout en maintenant un contact étroit avec Mattia Binotto, directeur de l'équipe. 

"Ferrari a été une partie de ma vie et en être le directeur général a été un grand privilège", explique Louis Camilleri. "Mon admiration pour les hommes et les femmes extraordinaires de Maranello, ainsi que pour la passion et l'investissement qu'ils déploient, n'a pas de limite. Je suis fier des nombreuses réalisations de l'entreprise depuis 2018 et je sais que les meilleures années de Ferrari restent à venir."

Désormais seul aux commandes en attendant la nomination d'un successeur, le président exécutif de Ferrari, John Elkann, a salué le bilan de Camilleri : "Je tiens à exprimer mes plus sincères remerciements à Louis pour son dévouement sans faille en tant que directeur général depuis 2018, et membre de notre conseil d'administration depuis 2015. Sa passion pour Ferrari a été sans limite et sous sa direction, l'entreprise a réaffirmé sa position comme l'une des plus grandes du monde, capitalisant sur son héritage unique et sa quête d'excellence. Nous lui souhaitons, ainsi qu'à sa famille, une longue et heureuse retraite."

2019-Monza-Louis Camileri et i Ragazzi del Boxà Monza 2019

 

JJ. Elkann avec M. Binotto

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 09:06:00 - - Permalien [#]

07 décembre 2020

GP de Sakhir à Sakhir...

... Ou comment boulverser completement un résultat, et une course entière...

Une aile avant sur la piste, à10 metres d'un poste de commissaires, et on sort la SC, 8 tours.

Ils auraient pu largement laisser les pilotes passer deux tours à cet endroit, avec drapeaux jaunes agités, de façon a se rendre compte du problème, et envoyé un commisaire 10 secondes sur la piste, mais non. sous prétexte de la sacro sainte sécuruté on boulverse tout le classement. 

Mais après tout, c'est ça qui plait aux "fans" de la F1, c'est pas que le meilleur gagne, encore bien moins que ce soit toujours la même équipe, non, il faut du changement.

D'une extraordinaire Victoire de Georges Russel on est passé à une non moins extraordinaire Victoire de Sergio Perez, au moins Racing Point remporte enfin un Grand Prix, et reprend sa place au troisième rang des Constructeurs, au grand dam de l'équipe Britanique Renault qui leur avait mit des batons dans les (4) roues en début de saison.

 Ceci dit, je suis super content pour Perez, et pour son équipe.

Par contre, je ne comprend pas comment une fois sur trois, les mécanos de Vettel merdent au pit-stop.
Quand au jeune Monegasque, faudra qu'il se calme un peu, beaucoup, passionément, mais pas à la folie.

2020-Sakhir-Resultats

2020-Sakhir-classements

2020-Sakhir GP-SF1000-Vettel

2020-Sakhir-SF1000-Leclerc

 

.
.

.

Posté par SireBruno à 15:04:00 - - Permalien [#]

03 décembre 2020

une SF1000 "1000e GP" aux enchères...

Trois mois après avoir participé au Grand Prix de Toscane de F1, sur le circuit du Mugello, la Ferrari SF1000 "1000 Grands Prix" sera prochainement vendue aux enchères.

En 2020, le cheval cabré fêtait un anniversaire très spécial en Formule 1. Ferrari a disputé son 1000e Grand Prix en catégorie reine, plus que n'importe quelle autre équipe, et a célébré ce cap historique avec une livrée spéciale sur sa monoplace.

La SF1000 des 1000 Grands Prix porte la même robe rouge bordeaux que celle du modèle 125 S, la toute première voiture construite par Ferrari. Suite à cette course, la marque a décidé de construire deux répliques à l'identique de cette SF1000. L'une sera exposée au musée Ferrari de Maranello. Et l'autre sera la star d'une vente aux enchères en ligne organisée par RM Sotheby's, la plus grande maison de vente aux enchères de voitures de collection dans le monde.

"La Scuderia Ferrari est unique", explique Mattia Binotto, son directeur. "Elle est la seule équipe à avoir participé à chaque saison du Championnat du monde de Formule 1. Cette année, au Mugello, Ferrari a atteint le cap historique des mille Grands Prix."

"Pour l'occasion, les voitures ont couru dans une livrée spéciale, utilisant la couleur de la première Ferrari construite à Maranello", poursuit Binotto. "Nous avons choisi de célébrer cet événement en produisant deux voitures d'exposition, l'une d'entre elles sera vendue aux enchères. C'est une opportunité rare d'acquérir un morceau d'histoire lié à l'équipe la plus titrée de la catégorie reine du sport automobile."

Portant l'autographe des deux pilotes Ferrari, Charles Leclerc et Sebastian Vettel, la vente de la monoplace aura lieu la semaine prochaine. Les enchères débuteront le lundi 7 décembre à 17h (heure de Paris) et se termineront le lundi 14 décembre à la même heure.

 

2020-Maranello-SF1000-Museo

.
.
.

Posté par SireBruno à 13:06:00 - - Permalien [#]

01 décembre 2020

le casque de Vettel...

Le pilote Ferrari va mettre son casque aux enchères.

À l'occasion des Grands Prix de Turquie et de Barhein de Formule 1, Sebastian Vettel portait un casque spécial. Le pilote Ferrari avait troqué son traditionnel casque flanqué du drapeau allemand pour un design noir et blanc, coupé par un drapeau arc-en-ciel.

Conçu par le designer Jens Munser, responsable des casques de Vettel depuis ses débuts en Formule 1, ce casque spécial est porteur d'un message de paix, de liberté et d'égalité, comme l'explique le pilote allemand dans une courte vidéo postée sur son site Internet.

"Nous savons tous que 2020 a été une année particulièrement difficile", commente Vettel. "Avant chaque course, nous, pilotes de Formule 1, faisons passer un message contre le racisme. Étant donné l'importance de ce message, j'ai eu l'idée d'un design spécial. C'est comme ça que le casque "Diversité" est né."

"Il est très similaire à mon design de base mais au lieu du drapeau allemand, il y a un arc-en-ciel et le casque est entouré de personnes. Le message "unis ensemble" sur le sommet du casque ne fait que souligner le droit de l'Homme le plus important : nous sommes tous égaux et chacun mérite le respect."

Capture d’écran 2020-12-01 à 08

Toutefois, ce casque ne sera pas retiré des circuits pour être conservé dans une des (nombreuses) armoires à trophées du pilote Ferrari. Vettel a décidé de se séparer de son casque "Diversité" en le mettant aux enchères cette semaine. 

"Je pense que ce casque peut être quelque chose de plus important qu'un simple message", estime l'Allemand. "J'ai donc décidé de le mettre aux enchères. Ce sera la seule fois où je me séparerai d'un casque Ferrari. L'intégralité de la somme récoltée sera donnée à des associations caritatives."

Deux associations ont été retenues par le quadruple Champion du monde. La première est "Children a Chance", organisation autrichienne venant en aide aux enfants ougandais défavorisés. La deuxième est "Des sourires pour le Togo" qui met en œuvre des projets sociaux et durables pour de nombreux enfants dans ce pays d'Afrique.

Les enchères débuteront jeudi 3 décembre à 10h, heure de Paris, et se termineront au soir du Grand Prix d'Abu Dhabi, dernière manche du Championnat du monde de Formule 1, le dimanche 13 décembre à 16h10

 

source:

Capture d’écran 2020-12-01 à 08

 

.
.

.

Posté par SireBruno à 08:23:00 - - Permalien [#]

30 novembre 2020

GP de Barhein à Sakhir...

Pendant quelques instant j'ai cru au bon dieu, quand j'ai vu Grosjean s'extraire de sa Hass, en feu et coupée en deux, avec l'habitacle encastré entre les deux rails.

Mais je me suis vite repris, car y a personne là haut, c'est bien connu...

 

Ceci dit, la routine, cinquième Victoire consécutive d'Hamilton, et un coup au Coeur à trois tours du but, quand j'ai vu le moteur de Perez partir en fumée.

C'est 15 points, que Racing Point ne marque pas, et 4 points supplémentaire pour McLaren (22 au lieu de 18) idem pour Renault (8 au lieu de 5)

McMaren passe à la 3e place provisoire.

Ah oui! j'oubliais... course plus qu'anonyme pour la Scuderia, qui marque 1 point grace au moteur de Perez.

 

2020-Barhein-Resultats

2020-Barhein-classements

2020-Barhein-SF1000-Leclerc

2020-Barhein-SF1000-Vettel

 

 

 

.

.


.

Posté par SireBruno à 17:43:00 - - Permalien [#]