Quel immense déception...

Cette fois, je commence à penser qu'aussi bien Mercedes qu'Hamilton, sont parti pour rempoter un cinquième titre.
Pas parce qu'ils possèdent 25 et 30 pts d'avance, ça, ça se remonte avec 7 GP encore à disputer.
Mais parce qu'aussi bien Ferrari que Vettel commettent, (non pas trop) mais encore des erreurs.

Je n'étais pas dans le Box de la Scuderia, mais à mon avis ils ont stoppé Raikkonen trop tôt, il a fini avec des pneus à l'agoni. S'ils l'aurait laisser en piste plus longtemps, je pense qu'il aurait remporte ce Grand Prix.
En ce qui concerne Vettel, trop presser au départ, deux fois il a essayé de passer Raikkonen, la seconde lui à été fatal. Il l'a reconnu lui même.

Hamilton, n'a jamais lâcher Raikkonen, et ne l'a jamais attaquer. Il a attendu le moment propice, Une seule attaque réussi. C'est sûr que c'était (relativement) facile pour lui, qui était derrière et qui voyait les pneus arr de la Ferrari.
Chapeau Bas.

L'espoir est la dernière chose à mourir.

 

 

 

2018-14-Italie

 

2018-Monza-SF71H-Raikkonen

2018-Monza-SF71H-Vettel

La prestation de Lewis Hamilton hier à Monza a épaté son ancien équipier chez Mercedes, Nico Rosberg. Le Champion du monde 2016 estime que le Britannique a su déployer son meilleur pour venir à bout des Ferrari, qui jouaient à domicile.

"Lewis a piloté de manière incroyable. Quand on voit ce genre de course de sa part, c'est la raison pour laquelle il est considéré comme l'un des meilleurs de tous les temps. Il l'a démontré à bord d'une voiture qui était inférieure à la Ferrari."

"Il a parfaitement exécuté son départ et a réussi à avoir Sebastian, ce qui à fait commettre à ce dernier une énorme erreur, encore une fois, puis Lewis a réussi à dépasser Kimi plus tard. Cela ne peut pas être mieux. Hamilton pilote de manière phénoménale et il se trouve sûrement au sommet de sa carrière."

"Il a performé au moment crucial à Monza et a joué un bon coup aux Ferrari ce week-end alors que c'était course à domicile, où ils étaient les favoris."

Rosberg pointait du doigt avant même le départ les erreurs trop nombreuses de Ferrari. Monza en a encore été l'exemple selon lui.

"Avoir deux voitures en première ligne, c'est le genre d'opportunités qu'il faut utiliser contre Lewis. Et Vettel et Ferrari n'en profitent pas. Les deux Ferrari ont préféré se battre pour la tête plutôt que d'assurer les deux premières places après quelques virages."

"À chaque fois que Vettel a une opportunité, il la gâche complètement. Maintenant, il va y avoir quelques courses plus difficiles pour Ferrari sur le papier. Ce n'est pas top pour eux."

Pour Damon Hill, qui commentait la course de Monza aux côtés de Rosberg sur 'Sky Sports', "Ferrari a un problème et il s'appelle Lewis Hamilton. C'est la raison pour laquelle il vaut chaque centime qu'on lui donne. Sebastian Vettel a craqué sous la pression, il faut le dire."

Martin Brundle, encore un ancien pilote de F1, estime que Ferrari avait les voitures dans le mauvais ordre sur la grille.

"Je pense que Ferrari s'est plantée une épine dans le pied dès samedi, parce qu'ils auraient dû hisser Vettel en pole avec l'aspiration de Räikkönen. Mercedes a déjà montré à Hockenheim qu'ils étaient préparés à jouer le jeu en équipe, et cela s'est de nouveau produit à Monza, quand Bottas a permis à Hamilton de remonter sur Räikkönen. Cela aurait dû être Vettel en pole et Räikkönen derrière pour le défendre, les Rouges auraient alors été couverts."

"Je pense vraiment que chez Ferrari ils gâchent leurs chances. Et même à Hockenheim, ils auraient pu faire en sorte que Vettel passe Räikkönen plus facilement pendant la course."

SkySport

 

.
.
.
.