29 octobre 2018

GP du Mexique, à Mexico...

Beau Grand Prix, avec une superbe course de Sebastian Vettel à l'attaque durant toute l'épreuve, mais...

ça n'a pas uffit pour aller à Interlagos et jouer une nouvelle chance.

Félicitations à Lewis Hamilton, pour sa superbe saison, qui mérite un titre acquis de haute lutte.

Lewis en route pour rejoindre Michael Scumacher ? car à l'heure actuel il figure parmi les trois Grands de la F1.

Max Verstappen qui remporte une magnifique victoire, jaamis inquièté, grimpe sur les plus sommets, et Kimi Raikkonen toujours là.

2018-19-Mexique

2018-Mexico-SF71H-Vettel

2018-Mexico-SF71H-Raikkonen

 

RdV à Interlagos, ou un titre Constructeur et toujours en litige.

.
.
.

Posté par SireBruno à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 octobre 2018

nouveau garagiste...

Pour me consolé...J'ai trouvé un nouveau garagiste, toutes mains...

 

Villaz-Garagiste toutes Mains

 

.

.

.

Posté par SireBruno à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2018

Kimi Raikkonen lascerà il suo ruolo attuale...

11 Settembre 2018

Scuderia Ferrari comunica che, alla fine della stagione 2018, Kimi Raikkonen lascerà il suo ruolo attuale.

Durante questi anni, Kimi ha dato alla squadra un contributo fondamentale, sia in qualità di pilota, sia per le sue doti umane. Il suo ruolo è stato decisivo per la crescita del team e, al tempo stesso, è sempre stato un grande uomo-squadra.

In qualità di campione del mondo, rimarrà sempre nella storia e nella famiglia della Scuderia. Per tutto questo lo ringraziamo e auguriamo a lui e alla sua famiglia un futuro pieno di soddisfazioni.

2018-Monza-Raikkonen-podium

 

 Le Monegasque Charles Leclerc, sera aux côtés de Sebastien Vettel en 2019.

Kimi, ira deux années chez Sauber-Alfa Romeo, et bouclera la boucle, là ou il avait débuté en 2001.

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2018

de Louis C. Camilieri...

"Encore une fois, nous n'avons pris aucune décision pour le moment. Quand nous aurons pris cette décision, et il n'y a aucun délai, vous serez les deuxièmes, après l'équipe, à savoir. "

"Je connais très bien Kimi. C'est depuis longtemps un bon ami. Quant à prendre une décision, il s'agit d'une décision d'équipe. Dans la mesure où Maurizio Arrivabene est notre directeur d'écurie, c'est en fin de compte à lui que reviendra la prise de décision. Mais nous allons en discuter. Dès que nous saurons, nous vous dirons."

Camilleri souligne toutefois que l'heure n'est plus à opérer de grands changements chez Ferrari, et salue le travail accompli par l'équipe en 2018.

"L'équipe est lancée sur un bel élan. J'en suis heureux. C'est une grande équipe et je ne m'attends à aucun changement majeur. Je caresse l'ambition, comme tout le monde, de gagner les titres."

 

 

C'est ce que j'ai toujours soutenu et dis. Il n'est pas l'heure des changeemnts.

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2018

Forza Niki...

Les médecins qui ont opéré Niki Lauda ont donné des détails supplémentaires sur l'état de santé de l'Autrichien, notamment ce qui avait amené à ce qu'il soit greffé en urgence, mais ont également parlé des suites de son opération et de la convalescence du directeur non-exécutif de Mercedes.

"Monsieur Lauda a eu une inflammation des alvéoles pulmonaires qui s'est accompagnée d'un saignement dans les tissus pulmonaires et dans l'appareil respiratoire" explique Marco Idzko. "Cela mène à la destruction et à la perte du tissu fonctionnel, et le patient ne peut plus absorber d'oxygène à travers ses poumons."

Il a d'abord été placé en soins intensifs où les médecins ont tenté un remplacement mécanique du poumon, c'est à dire une oxygénation extracorporelle. A ce moment-là, Lauda n'avait que quelques jours à vivre, et c'est pour cela qu'il a été placé en haut de la liste des greffes urgentes.

"Nous imaginions qu'un organe adapté lui serait attribué dans les jours suivants" poursuit Konrad Hotzenecker, l'un des chirurgiens qui a accompagné Walter Klepetko, qui avait fait les premiers commentaires après l'opération. "Il faut généralement cinq jours dans ces cas là."

Hotzenecker explique ensuite que désormais, "Le poumon fonctionne parfaitement et nous avons pu retirer le soutien circulatoire. La greffe a parfaitement rempli son rôle."

Le directeur du service de cardiologie, Christian Hengstenberg, se veut très positif: "Nous pouvons dire que la greffe a été très bien supportée par le patient et qu'il a pu être extubé au bout de 24 heures. Le tube dans ses poumons a pu être enlevé et le patient a respiré spontanément."

"C'est très important pour nous, mais aussi pour le processus de guérison. Il est totalement conscient et tout fonctionne comme prévu. C'est une évolution qui nous satisfait grandement."

Peter Jaksch, chirurgien thoracique, a estimé les chances de survie de Niki Lauda "à 90% après un an, et à 75% après cinq ans", tandis que Walter Klepetko a estimé que l'ancien pilote pourrait reprendre ses activités au sein de Mercedes, espérant pour son patient "un retour à une vie normale."

2013-Geneve-Lauda & MontezemoloSalon de Genève 2013, avec Luca di Montezemolo

 

 

 

.

.

.

Posté par SireBruno à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 juillet 2018

Ciao Presidente...

 

 

25 juillet 2018. Sergio Marchionne

Ciao Presidente

2018-07-25-S

 

Grazie di tutto

 

 

.

 

 

 

 

.

 

 

 

 

.

Posté par SireBruno à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2018

la F1 costa un sacco di soldi, ce li teniamo e facciamo altro...

GINEVRA. La linea resta dura mentre crescono fiducia e convinzione per il Mondiale che verrà. «Liberty Media non capisce un tubo di tecnica e questa Ferrari ha oltre il 50% di possibilità di essere vincente». Al Salone di Ginevra, Sergio Marchionne ha temporaneamente dismesso i panni di amministratore FCA per indossare la maglia da presidente Ferrari, menando fendenti a destra e manca. «Continuiamo a credere nella possibilità che ci sia un progetto condiviso, che dia futuro alla Formula Uno. Noi vogliamo una scelta chiara sulla protezione del DNA di questo sport, non vogliamo che sia diluito da ragioni commerciali e di spettacolo. A noi interessano gli aspetti tecnici, anche perchè di questi credo che Liberty non capisca un tubo. Ci lasci lavorare. Se non riusciamo a distinguere un concorrente dall'altro dal punto di vista tecnico, se Ferrari non si distingue da Mercedes, non mi interessa, costa un sacco di soldi, ce li teniamo e facciamo altro»

Uno sfogo in piena regola, che non dimentica le minacce di lasciare la F.1, al punto quasi di “rimpiangere” Bernie Ecclestone. Gli chiedono se era meglio l’era precedente e Marchionne ci pensa prima di risponder. «Ho visto Bernie stamattina non saprei. L’impegno di Liberty Media è molto serio dal punto di vista commerciale, dello spettacolo. Ma Bernie aveva una forza unica, non si andava ad intromettere nella scelta tecnica. Lui era un animale commerciale e di quello si occupava. Non si sarebbe mai permesso di entrare nel merito dei numeri dei motori. E invece di parlare di quello sarebbe bello cambiare certi regolamento. Quando arrivai, tre anni e mezzo fa, dissi che le regole sembravano scritte da degli ubriachi… Adesso non è che sia cambiato molto. Arrivano a livelli di dettaglio davvero incredibile, decisamente complessi. Noi specifichiamo quanti mm di spazio ci devono essere tra una parte e l’altra della macchina. Speriamo di riuscire a trovare le soluzioni giuste, che vadano bene a tutti entro il 2018».
 

Ma qual è il suo stato d’animo di fronte al Mondiale che sta per iniziare? «Sono più rilassato, è decisamente la stagione più tranquilla da quando sono arrivato nel 2014. Sono sereno per le possibilità di sviluppo della vettura e la stessa power unit mi dà sicurezza. Gli ultimi cambi all’interno della squadra, hanno completato l’assestamento del team, ora condivide gli obiettivi. Sono rilassato. I ragazzi ora hanno il controllo, più del passato. Abbiamo tutte le condizioni per andare avanti. E penso che la macchina possa essere vincente al 51% in questa stagione. Ho visto i piloti tranquilli, la SF71H è piaciuta sia a Vettel che a Raikkonen e non solo dal punto di vista estetico. Li vedo convinti del rendimento tecnico».

 

source: AutoSprint

.
.
.

Posté par SireBruno à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2018

Maranello: SF71H...

La Ferrari qui défendera les couleurs de la Scuderia en 2018, pour la 71eme année de la marque.

 

2018-02-22-Maranello-SF17H-1

2018-02-22-Maranello-SF17H-2

2018-02-22-Maranello-SF17H-3

2018-02-22-Maranello-SF17H-4

2018-02-22-Maranello-SF17H-5

2018-02-22-Maranello-SF17H-6

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2018

2000 dixhuit...

Meilleurs Voeux 2018

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2017

Suzuka, une bougie...

Arrivabene défend ses hommes

9 octobre 2017 - 09h22, par Olivier Ferret 

Ferrari a trébuché à cause d’une bougie d’allumage hier, lors du Grand Prix du Japon.

La Scuderia a déjà pu écarter un défaut de conception de la culasse de son moteur évolué.

C’est bien la bougie, NGK, fournie à Ferrari, qui était défaillante. Cette dernière sera analysée par le fournisseur japonais... qui a ses locaux situé à une heure de Suzuka à peine.

Certains s’attendent maintenant à ce que des têtes tombent chez Ferrari, mais Maurizio Arrivabene défend toute son équipe.

"Tout le monde a vu ce qui est arrivé (avec la bougie). Est-ce que vous voyez la moindre erreur faite par notre équipe ?" justifie l’Italien.

"Notre voiture est bonne, au-delà de certaines pièces qui peuvent nous coûter cher parfois."

Ferrari a aussi eu le soutien de Niki Lauda, le directeur non exécutif de Mercedes.

"Je sais qu’en Italie cet abandon de Sebastian passe mal. Mais si c’est bien une bougie, que peuvent-ils y faire ?"

"Je me sens surtout désolé pour Sebastian. Heureusement que ce genre de choses leur arrive à eux et pas à nous. Ferrari doit passer en revue toutes les petites choses et les corriger."

"Mais Sebastian a maintenant un gros retard au championnat. Je reste prudent parce que le titre n’est pas gagné ou perdu tant que ce n’est pas fait."

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 15:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]