09 septembre 2016

F. Massa, souvenir douloureux...

Massa : Fier de ma carrière, même sans titre mondial

9 septembre 2016 - 15h00, par Olivier Ferret 

"Felipe Massa est revenu sur son titre perdu en 2008, lors du dernier Grand Prix de la saison, au Brésil.

Malgré sa victoire, Lewis Hamilton a réussi à faire la remontée nécessaire dans le dernier tour pour venir lui prendre le titre.

Ces images de déception pour Massa restent gravées dans les mémoires mais, à quelques courses de sa retraite, le pilote Williams insiste sur le fait que ce n’est pas lors de cette course qu’il a perdu le titre.

Il pense d’abord à la Hongrie, quand son moteur a lâché à trois tours de l’arrivée, puis à Singapour, lorsqu’il a quitté les stands avec son tuyau de ravitaillement en essence toujours attaché à sa voiture.

"J’ai perdu le titre en 2008 pour un point. Mais ce n’est pas au Brésil que j’ai perdu le titre parce que, lors de ce Grand Prix, j’étais en pole et j’ai gagné la course. Je ne pouvais donc pas faire mieux et le titre ne dépendait pas seulement de mon résultat," se rappelle Massa.

"Ce titre s’est joué sur tant de choses qui sont arrivées avant cette course. J’avoue que je n’aime pas trop aller à Singapour à cause de ce qui s’est passé cette année-là. Ca me rend triste. Plus que ce qui s’est passé avec mon moteur en Hongrie. Parce que la casse moteur, ça fait partie du sport automobile."

"L’erreur à Singapour, ça me fait toujours mal. Mais je reste très, très fier de ma carrière, même sans ce titre."

 

Note perso:

Il est gentil le Felipe, car il a toujours dit que son erreur de Singapour en 2008, était le résultat et la conséquance de la tricherie de Renault, qui avait ordonner à son second pilote Nelsino Piquet, de se cracher contre le mur au 11em tour, pour permettre à Fernando Alonso de revenir au devant à l'aide de la SC

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 septembre 2016

Felipe Massa prend sa retraite...

F1 - Felipe Massa annonce sa retraite de la Formule 1

source:

   

1er septembre 2016 - 13h51, par Olivier Ferret 

Claire Williams et Felipe Massa tiennent en ce moment même une conférence de presse à Monza.

Le pilote brésilien a annoncé, sans grande surprise, qu’il prendrait sa retraite de la Formule 1 à la fin de la saison.

"Merci à tous d’être venu, merci à tous pour votre soutien durant toutes ces années. Je mets un terme à ma carrière en Formule 1. Et j’annonce ma retraite ici en Italie car, il y a 10 ans, Michael Schumacher avait annoncé sa retraite ici même pour sauver ma place Ferrari."

Felipe Massa a une carrière éloquente en Formule 1, qu’il a commencé en 2002 chez Sauber avant de rejoindre Ferrari en 2006 et enfin Williams en 2014.

Il a couru 242 Grands Prix (244 engagements) et en a gagné 11, tous avec Ferrari. Il a également signé 16 poles, 15 meilleurs tours et 41 podiums. A ce jour il a marqué 1110 points.

"Ce moment me rend encore plus nerveux que n’importe lequel de mes départs en F1 ! Mais après 27 ans de carrière en sport automobile, dont 15 ans en F1, ce sera donc ma dernière saison et il me reste 8 courses à faire. Je vais essayer d’en profiter au mieux," a-t-il ajouté.

Quant à son avenir, Massa ne le dévoile pas encore.

"Il y a des choix à faire et le temps est venu pour moi de faire autre chose. Au volant d’une voiture de course ou pas, je ne sais pas encore. La seule chose dont je suis certain c’est que je vais me laisser le temps de décider ce que je vais faire, de prendre la bonne décision. J’ai envie de passer du temps avec ma famille aussi. Rien ne presse."

"En attendant je dois commencer par remercier mon épouse, mon père, mon manager Nicolas (Todt). Merci à Dieu aussi de m’avoir donné ces opportunités dans la vie et surtout, de m’avoir protégé. Un grand merci à tous ceux avec qui j’ai travaillé. J’ai tant de bons souvenirs dans les équipes que j’ai connues. Ma carrière est bien plus remplie que ce que j’attendais et ce sera avec beaucoup d’émotions que je prendrai, avec Williams, mon 250ème et dernier départ à Abu Dhabi."

2006-Sakhir-Massa-cockpit

2006-Sakhir-MassaSakihr 2008

2009-Interlagos-Massa-pit wall

 

Posté par SireBruno à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 août 2016

Bien vu Eddie...

F1 - Eddie Irvine trouve la F1 actuelle ennuyeuse

Un partisan du « c´était mieux avant »


21 août 2016 - 15h40, par Elisabeth Nay

Depuis quelques années, la Formule 1 lutte pour conserver ses fans. Or, le nombre de spectateurs ne cesse de diminuer avec le temps. Pourtant, les instances comme la FIA ou la FOM et les écuries en lice pour le championnat ne cessent de réfléchir à des solutions pour enrayer le problème.

Eddie Irvine semble savoir pourquoi il y a une baisse de fréquentation sur les circuits et devant les télévisions. Lui-même n´est d´ailleurs pas le plus grand fan de la Formule 1 moderne. L´ancien enfant terrible n´hésite pas à dire ce qu´il pense.

« La Formule 1 a été rendue trop parfaite. Maintenant, elle est devenue ennuyeuse » explique-t-il à Motorsport-Total.

Pour lui, cela ne date pas d´hier : « ça a commencé avec l´arrivée des vibreurs presque plats et cela a continué avec les règles et les qualifications : tout doit être exactement lissé, comme ci et pas comme ça. Et c´est vraiment monotone. Je trouve que la beauté réside aussi dans les défauts. »

L´Irlandais, qui garde ses distances avec la catégorie reine, a pourtant essayé de regarder le Grand Prix d´Allemagne à la télévision… il n´a pas tenu bien longtemps.

« J´ai regardé Hockenheim pendant environ 5 minutes et après, je me suis commandé une pizza. Et franchement la pizza a été beaucoup plus intéressante ! »

Pour l´ancien pilote, il manque un fil conducteur.

« Il faut qu´ils se réunissent tous ensemble une fois pour toute pour convenir d´un plan de base. Prendre plusieurs décisions à la va-vite pour ensuite revenir en arrière et trouver encore quelque chose d´autre, ce n´est pas une bonne chose. »

Irvine trouve que la direction de la F1 est un peu brouillonne.

« Quand il faut prendre des décisions, il y a trop de personnes qui s´en mêlent. Ferrari veut ceci, Mercedes veut cela et les petites équipes veulent autre chose. Quant à Bernie (Ecclestone), et pourtant Dieu sait que je l´adore, eh bien... il est trop vieux ! »

Un des griefs que l´ancien pilote a contre la discipline est que « les voitures n’abandonnent presque plus jamais. Avant, même les petites équipes pouvaient décrocher des points, parce que les équipes de pointe abandonnaient plus souvent sur accident ou casse. C´était excitant pour tout le monde parce qu´il y avait toujours une surprise possible. »

« Bien sûr, il ne s´agit pas d´obliger les voitures à casser, mais tu peux faire en sorte qu´une voiture se casse si un pilote roule trop sur les vibreurs. Les pilotes qui commettent une erreur doivent être sanctionnés de la sorte. Parce qu´aujourd´hui, quand les pilotes sortent de la piste, dans 50% des cas ils ne perdent même pas une position. Quand on pense que dans les années 60 les pilotes perdaient la vie pour une erreur de pilotage, c´est vraiment ridicule ce qu´il se passe de nos jours. »

Enfin, Irvine n´aime pas du tout le DRS, qui pour lui, fait vraiment du tort à la F1.

« Et il y a ce bouton, avec lequel tu peux doubler. Aujourd´hui cela importe peu si tu réussis à être sixième ou septième en qualifications, car en course, les voitures les plus rapides n´ont qu´à appuyer sur un bouton et finissent par doubler. Ce qui fait que la pression en qualification n´est plus du tout la même : si tu commets une erreur en qualification, ce n´est plus décisif. »

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2016

La Ferrari piange Chris Amon...

 

la Ferrari piange Chris Amon

 

 

 

Source. Ferrari.com

.
.
.

Posté par SireBruno à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2016

Chris Amon, nous a quitter...

Ma première idole du Sport Automobile.
Le Mans 1966, son passage chez Ferrari, je l'ai suivit aussi chez March, Matra, Ensign, Tecno, et sur sa propre auto.

Je l'ai vu à Monaco plusieurs fois, sans jamais discuter avec lui (enfin quand je dis discuter...)
Mais il semblait toujours dispo et sympa avec tout le monde.

Il avait répondu plus d'une fois, à ceux qui lui disait qu'il était le malchanceux de la F1:
"Je suis toujours là, je n'ai jamais eu d'accident, ça c'était ma chance"

Salut Chris.

Monaco 1974: sur sa propre auto

1974-Monaco-Amon Amon

Monaco 1976:

1976-Monaco-Amon-1

1976-Monaco-Amon-2

Pilote hors paire, un des plus grand, l'égal d'un Clark ou d'un Stewart, mais qui n'a jamais eu ou su avoir une bonne auto.

SourceURL:file://localhost/Users/Pic/Desktop/Bruno/CM%20F1/Chris%20Amon.xls

Palmarès Chris Amon 20/07/43 Palmares NZ  
    CM F1     Bruno Vagnotti
Grand Prix Circuit Voiture Essais Course Observations
1963 Belgique Francorchamps Lola / Climax 15 ab  
Hollande Zandwort   12 ab  
France Reims   15 7em  
Angleterre Silverstone   14 7em  
Allemagne Nurburgring   14 ab  
Mexique Mexico Lotus / BRM 19 ab

 

1964 Hollande

Zandwort Lotus / BRM 13 5em  
Belgique Francorchamps   11 ab  
France Rouen les Essarts   14 10em  
Angleterre Brands Hatch   13 ab  
Allemagne Nurburgring   9 ab  
Autriche Zelweg   17 ab  
USA Watkins Glen   11 ab  
Mexique Mexico   12 ab  
1965 France Charade Lotus / BRM 8 ab  
Allemagne Nurburgring   15 ab  
1966 France Reims Cooper / Maserati 7 8em  
1967 Monaco Monaco Ferrari 312 F1 14 3em  
Hollande Zandwort   9 4em  
Belgique Francorchamps   5 3em  
France Le Mans Bugatti   7 ab  
Angleterre Silverstone   6 3em  
Allemagne Nurburgring   8 3em  
Canada Mosport   4 6em  
Italie Monza   4 7em  
USA Watkins Glen   4 ab  
Mexique Mexico   2 9em 4em championnat du monde
1968 Afrique Sud Kyalami Ferrari 312 F1 8 4em  
Espagne Jarama   Pole ab  
Belgique Francorchamps   Pole ab  
Hollande Zandwort   Pole 6em  
France Rouen les Essarts   4 10em  
Angleterre Brands Hatch   2 2em  
Allemagne Nurburgring   2 ab  
Italie Monza   3 ab  
Canada Mosport   2 ab  
USA Watkins Glen   3 ab  
Mexique Mexico   2 ab 10em championnat du monde
1969 Afrique Sud Kyalami Ferrari 312 F1 5 ab  
Espagne Montjuih   2 ab  
Monaco Monaco   2 ab  
Hollande Zandwort   4 3em  
France Charade   6 ab  
Angleterre Siverstone   5 ab 12em championnat du monde
1970 Afrique Sud Kyalami March / Ford 2 ab  
Espagne Jarama   6 ab  
Monaco Monaco   2 ab  
Belgique Francorchamps   2 2em Meilleur tour
Hollande Zandwort   4 ab  
France Charade   3 2em  
Angleterre Brands Hatch   17 5em  
Allemagne Hockeinheim   6 ab  
Autriche Ostereichring   6 8em  
Italie Monza   18 7em  
Canada Mosport   6 3em  
USA Watkins Glen   5 5em  
Mexique Mexico   5 4em 7em championnat du monde
1971 Afrique Sud Kyalami Matra 2 5em  
Espagne Barcelone   3 3em  
Monaco Monaco   4 ab  
Hollande Zandwort   5 ab  
France Le Castellet   9 5em  
Angleterre Siverstone   9 ab  
Allemagne Nurburgring   16 ab  
Italie Monza   Pole 6em  
Canada Mosport   5 10em  
USA Watkins Glen   8 12em 9em championnat du monde
1972 Afrique Sud Kyalami Matra 13 15em  
Espagne Jarama   6 ab  
Monaco Monaco   6 6em  
Belgique Nivelles   13 6em Meilleur tour
France Charade   Pole 3em Meilleur tour
Angleterre Brands Hatch   17 4em  
Allemagne Hockeinheim   8 15em  
Autriche Ostereichring   6 5em  
Italie Monza   2 ab  
Canada Mosport   10 6em  
USA Watkins Glen   31 15em 9em championnat du monde
1973 Belgique Zolder Tecno 15 6em  
Monaco Monaco   12 ab  
Angleterre Silverstone   29 ab  
Hollande Zandwort   19 ab  
Canada Mosport Tyrrell / Ford 11 10em 19em championnat du monde
1974 Espagne Jarama Amon / Ford 23 ab  
Canada Mosport BRM 25 nc  
USA Watkins Glen   12 9em  
1975 Autriche Ostereichring Ensign / Ford 21 12em  
Italie Monza   19 12em  
1976 Afrique Sud Kyalami Ensign / Ford 17 14em  
USA Ouest Long Beach   17 8em  
Espagne Jarama   10 5em  
Belgique Zolder   8 ab  
Monaco Monaco   12 13em  
Suede Anderstorp   3 ab  
Angleterre Brands Hatch   6 ab  
Allemagne Nurburgring   17   pas prit le second départ, après acc de Lauda
          18em championnat du monde
           
           
          dont chez Ferrari
  96 GP disputés     26
    Victoire      
  5 Pole Positions     3
  3 Meilleurs tour      
  11 Podiums     5
  83 Points     34
  183 Tours parcourus en tête de course   150
                    852 Kilomètres parcourus en tête de course 546
           
           
                     Principales victoires.        
           
années discipline épreuves   voiture observations
1966 Sport 24 h du Mans   Ford MK II avec Bruce Mc Laren
1967 Sport 24 h de Daytona   Ferrari 330 P3/4 avec Lorenzo Bandini
  Sport 1000 km de Monza   Ferrari 330 P4 avec Lorenzo Bandini
1968 Monoplace GP Nouvelle Zélande   246 Tasman  
  Monoplace GP de Levin   246 Tasman  
1969 Monoplace GP de Sandow Parc   246 Tasman  
  Monoplace Pukehoke race   246 Tasman  
  Monoplace Lukeside race   246 Tasman  
  Monoplace GP de Levin   246 Tasman  
  Monoplace Champion Tasmanie   246 Tasman  
1970 Monoplace Internationnal trophy   March  
1971 Monoplace GP d'Argentine   Matra  

 

Pour moi Chris Amon restera à jamais souder à la victoire des 24h de Daytona 1967 avec Lorenzo Bandini sur la Ferrari 330 P3/4

1967-Daytona-330 P 3 4-Bandini_Amon-15

1967-Daytona-330 P 3 4-Bandini_Amon-16

Et aux 1000km de Monza la même année, toujours avec Bandini, sur la Ferrari 330 P4:

1967-Monza-330 P 4-Bandini_Amon-0856-07

1967-Monza-330 P 4-Bandini_Amon-0856-18

.
.
.

Posté par SireBruno à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 juillet 2016

Scuderia e James Allison, di comune accordo, prendono strade diverse...

27 Lug 2016

 

Ferrari N.V. (“Ferrari”) (NYSE/MTA: RACE) comunica che dopo tre anni di collaborazione, la Scuderia Ferrari e James Allison hanno deciso, di comune accordo, di prendere strade diverse.

Maurizio Arrivabene, Team Principal della Scuderia Ferrari, ha commentato:
Il team desidera ringraziare James per l’impegno e il sacrificio profusi in questo periodo passato assieme e gli augura successo e serenità per i suoi futuri impegni”.

Da parte sua James Allison ha detto: “Negli anni passati in Ferrari, in due periodi distinti e con ruoli diversi, ho avuto modo di conoscere e apprezzare il valore della squadra e delle donne e degli uomini che ne fanno parte. A loro va il mio ringraziamento per questa grande esperienza professionale e umana. Auguro a tutti un futuro felice e pieno di soddisfazioni”.

Mattia Binotto assume il ruolo di Chief Technical Officer di Scuderia Ferrari.

 

 

Source: Scuderia Ferrari

 

.
.
;

Posté par SireBruno à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2016

Arrivabene croit toujours en Ferrari...

 
"Notre force réside dans notre groupe propulseur"
14 juillet 2016 - 11h55, par Elisabeth Nay 

Le Grand Prix de Silverstone a été un échec pour l´équipe de Maranello. Avec Red Bull qui revient en force ainsi que la chute de Sebastian Vettel à la cinquième place du classement pilotes, Ferrari a des raisons de ne pas se satisfaire de la situation actuelle.

Maurizio Arrivabene ne perd toutefois pas l´espoir de voir son équipe de nouveau victorieuse. Il se montre évidemment peu satisfait des résultats de cette saison, mais reste très philosophe quand il s´agit d´analyser la situation.

« Nous continuons à nous concentrer sur 2016. Il ne faut pas s´attendre à de grands changements dans l´évolution de la voiture, nous devons d´abord prendre nos difficultés en main. Nous avons une autre équipe qui travaille déjà sur la voiture de 2017. Cela vaut aussi bien pour le châssis que pour le moteur. »

Le responsable des Rouges ne veut pas se laisser affecter par le manque de performances lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Il se doit de continuer à motiver son personnel tout en restant très lucide sur les défauts autant que sur les atouts de son équipe.

« Mon devoir en tant que chef est de soutenir l´équipe. Pour elle, je dois rayonner de confiance et de force. Nous devons être unis et nous réussirons seulement si nous pouvons nous concentrer sur notre tâche. Mais vous me connaissez : il n´y a pas deux Maurizio. Quand cela ne marche pas bien, vous pouvez le voir sur mon visage. Les émotions n’apportent cependant rien du tout. »

« La piste de Silverstone nous a montré où se trouvent nos faiblesses et il nous appartient de régler ces problèmes le plus vite possible. Lesdites faiblesses sont l´aérodynamique et la fiabilité de la voiture. Quant à la boîte de vitesses endommagée de Vettel, elle est en ce moment analysée à Maranello. Après quelques problèmes rencontrés sur le moteur en début de saison que nous avons réussi à résoudre, nous pouvons dire maintenant que notre force réside dans notre groupe propulseur. »

Kimi Räikkönen surprend cette année. Alors qu´il était l´an dernier derrière Sebastian Vettel au classement pilotes, la tendance s´est jusqu’à maintenant inversée. Pour Arrivabene, cela ne change rien.

« Comme je l´ai déjà dit clairement l´hiver dernier, nous avons deux pilotes qui ont le droit de rouler librement. Mais derrière les pilotes il y a aussi l´intérêt de l´équipe. Je ne vois là-dedans aucune polémique. Lorsque l´on a une consigne d´équipe adaptée à la situation, on l´applique. Lors du Grand Prix à Bakou, pour des raisons stratégiques nous avons dû faire passer Sebastian devant Kimi. J´ai trouvé la réaction de Räikkönen amusante lorsqu´il nous a dit par radio : "dans ce cas il doit se dépêcher car je ne veux pas perdre du temps derrière lui." »

Arrivabene est également revenu sur un sujet qui fait débat depuis le Grand Prix d´Europe : les restrictions radio. Il réagit à la sanction que Nico Rosberg a reçue à Silverstone.

« Je trouve cela absurde que quelqu´un soit proche de perdre sa première place au championnat des pilotes à cause d´une phrase à la radio. Pour moi, les échanges radio font partie intégrante du spectacle en Formule 1. Je les écoute volontiers, et les fans comprennent mieux ce qu´il se passe en piste. Ce serait exagéré de les supprimer complètement. Je trouve également juste que l´équipe intervienne quand la sécurité est menacée. Ce qui est difficile, c’est de savoir où commence la sécurité, quand une information est une aide non autorisée. Nous devons le définir plus clairement. »

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2016

Ferrari et Raikkonen, accord renouvelé...

F1 - Officiel : Ferrari conserve Raikkonen pour une année de plus

C’est confirmé


8 juillet 2016 - 10h00, par Olivier Ferret 

Ferrari a confirmé ce matin que Kimi Raikkonen resterait une saison de plus au sein de son équipe de Formule 1.

Le Finlandais, qui n’a rien lâché hier (lire notre information ce matin), peut maintenant souffler : les spéculations vont enfin s’arrêter.

Le communiqué de Ferrari ne fait que quelques lignes :

"La Scuderia Ferrari annonce qu’elle a renouvelé son accord avec Kimi Raikkonen. Le duo pour 2017 sera donc toujours constitué du pilote finlandais et de Sebastian Vettel."

Même si Ferrari ne l’a pas écrit, il semble que l’accord trouvé ne concerne que la prochaine saison.

 

Bonne et belle chose de faite.

Bruno

.
.
.

Posté par SireBruno à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2016

Ferrari a pris un risque...

Arrivabene : Ferrari a pris un risque en se focalisant sur la performance, au détriment de la fiabilité

Capture d’écran 2016-04-22 à 10

par Alexandre Side 

Alors que durant les deux dernières saisons, les performances de Ferrari étaient largement en deçà de celles de Mercedes, la Scuderia a enfin comblé une grande partie de son retard en 2016.

Selon Maurizio Arrivabene, le directeur de l’équipe Ferrari, ce retour au premier plan s’explique par un choix fort effectué lors de la conception de la voiture.

« Notre voiture est très bonne. Quand l’an dernier nous avons commencé à travailler sur 2016, nous avions deux options : favoriser la fiabilité ou la performance. Dans notre situation, le plus important était de combler l’écart avec Mercedes, nous avons donc opté pour la seconde possibilité. »

« A l’inverse, Mercedes pouvait se concentrer sur la fiabilité, puisqu’ils étaient déjà très performants. Mais évidemment nous savions que nous prenions un risque en nous focalisant sur la performance. »

Alors que lors des deux premières courses, Ferrari n’avait pas réussi à ramener ses deux voitures à l’arrivée, puisque Raïkkönen avait dû abandonner en Australie puis Vettel à Bahreïn, c’est désormais chose faite après le Grand Prix de Chine.

« C’était important de progresser sur notre fiabilité en Chine, et de ce côté nous pouvons pousser un soupir de soulagement. Ce fut une étape importante, parce que je pense que nos performances se sont grandement améliorées. »

« Comme je l’ai dit, Mercedes est l’équipe la plus forte qu’on a pu voir lors de la dernière décennie en Formule 1, et pour les battre vous devez donc prendre des risques. »

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2016

Ferrari! pour les avoir il faut payer plus...

par Olivier Ferret 

Ferrari va encore empocher un gros pactole de la part de la FOM de Bernie Ecclestone : près de 200 millions de dollars, dont plus de la moitié grâce aux bonus octroyés par le grand argentier de la F1.

En comparaison, Mercedes va toucher un peu plus de 170 millions, Red Bull 145 alors que les plus petites équipes touchent à peine 50 millions de dollars, sur un total de droits redistribués d’environ 1 milliard de dollars.

C’est cette répartition jugée inéquitable que Force India et Sauber ont attaquée dans un dossier déposé auprès de l’Union Européenne.

Bernie Ecclestone défend toutefois ces choix.

"Cette année, les équipes vont recevoir près d’un milliard de dollars. Pour nous, la répartition ne fait aucune différence. S’il faut répartir équitablement, pas de souci. Ferrari en bénéficie un peu plus parce qu’ils sont présents depuis plus longtemps que tous les autres," dit-il.

"Ferrari, c’est la Formule 1," ajoute Ecclestone, "ils doivent donc avoir plus. Si nous avions un festival de musique à gérer nous voudrions les Rolling Stones parce qu’ils sont les numéros 1. Et pour les avoir il faut payer plus."

 

 

2016-Barcelone test-SF16-H-Raikkonen-2

2016-Barcelone test-SF16-H-Vettel-1

.
.
.

Posté par SireBruno à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]