18 novembre 2013

GP des Etats-Unis à Austin...

Pourquoi changer quand tout baigne. Du moin spour lui. Sebastien Vettel et sa Red-Bull. 8eme victoire consécutives pour l'Allemand, qui laisse donc Ascari et Schumacher derrière lui.

En ce qui concerne Ferrari, maigre consolation pour Fernando Alonso, qui sera le dauphin de Vettel pour la trosième fois en quatre ans.

Chez les constructeurs, les positions derrière Red-Bull devraient restées telle quelle.

resultats-Austin
classement-Austin

2013-Austin-F138-Alonso
2013-Austin-F138-Massa

 

 

.
.
.

 

Posté par SireBruno à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 novembre 2013

GP d'Abu Dhabi à Yas Marina...

De 4, nous sommes passer à onze points qui séparent Ferrari de Mc Laren, ça va être compliquer pour reprendre la seconde place.

Vettel, égale le prestigieux record d'Alberto Ascari (du GP de Belgique 1952 à l'Argentine 1953) et Michael Schumacher (du GP d'Europe au GP de Hongrie 2004) (tout deux sur Ferrari) avec une septième victoire consécutive.

Il y à ceux qui parlent du record de 9 victoires consécutives d'Ascari, mais.. Il faut savoir de quoi l'on parle, des GP de F1, des GP de F2 ou du championnat du monde de F1, qui à l'époque se nommait championnat du monde des conducteurs.

De 1950 à 1960, les 500 miles d'Indianapolis étaient inscrit au calendrier du championnat du monde. Donc Ascari n'a remporter "que" 7 victoires consécutives, puisqu'il n'était pas à Indianapolis en 1953, et que ses deux victoires suivantes ne comptent donc pas comme consécutives aux 7 précédentes.

Et si tout ceux qui considèrent qu'il ne faut prendre en compte "que" les GP de F1, alors retirons toutes les victoires d'Ascari en 1952 et 1953, car il pilotait une F2, comme tout les autres, car ces années là le CM. C était réservé au Monoplaces de F2.

 

2013-Abu Dhabi-resultats
2013-Abu Dhabi-classements

 

2013-Abu Dhabi-F138-Massa & Alonso
2013-Abu Dhabi-F138-Massa
2013-Abu Dhabi-F138-Alonso

 

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2013

3 + 1 = 4 titres consécutifs pour Vettel et Red-Bull...

Chapeau bas, Messieurs et Mesdames.

Sebastien Vettel rejoint Fangio: 1954/ 55/ 56 et 57. Schumacher: 2000/ 01/ 02/ 03, avec quatre titres consécutifs.

Il reste à Vettel à rejoindre Fangio avec ses 5 titres + 1951 et  Schumacher + 2004,

Ensuite... Les sept titres de Michael Schumacher.

Image 3
Image 2

 

2013-New Delhi-F138-Massa
2013-New Delhi-F138-Alonso

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 13:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 octobre 2013

Suzuka, GP du Japon...

Rien à faire contre Sebastien Vettel, qui, quand il ne dispose pas de la meilleur Monoplace, s'arrange pour trouver la meilleur tactique. . .  Et l'emporter.

 

Image 1

Image 2

2013-Suzuka-F138-Alonso

2013-Suzuka-F138-Massa & Alonso

 

 

 

.
.
.

 

Posté par SireBruno à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2013

GP de Corée à Yeongam...

Image 2

Image 1

 

Ràa= Rien à rajouter.

La saison est pliée depuis bien longtemps, ça je le sais depuis tout aussi longtemps.

Chapeau bas à Vettel et Red-Bull, quatre titres pilote et constructeur consécutifs, on n'avait pas vu ça depuis... depuis... Ah non! pas si longtemps. Depuis 2003 avec Schumacher et Ferrari. Il faudra encore gagner l'an prochain pour les égalés.

Cinq de suite pour Michael et la Scuderia.

2013-Yeongam-F138-Alonso

2013-Yeongam-F138-Massa

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 septembre 2013

GP de Singapour...

Trois fois second, ça fait 54, mais trois fois premier ça fait 75. Total: 21 points supplémenataire de perdus, sur Vettel. Impérial à Singapour.

Image 2

classements et staitistiques

2013-Singapour-F138-Alonso

2013-Singapour-F138-Massa

 

 

.
.
.

 

 

Posté par SireBruno à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2013

Monza: GP d'Italie...

La saison 2013, est plus que bien compromise, mais ça, ça fait longtemps que je le sais.

Il ne me reste plus qu'à espérer, que Ferrari aura (enfin) le courage de réunir deux Gros Bras, pour 2014.

C'est à dire, recruter Kimi Raikkonen aux côtés de Fernando Alonso. Les Hulkenberg, Di Resta et Bianchi sont beaucoup trop jeune et inexperimenter pour venir chez Ferrari.

 

2013-12-Italie

2013-Monza-classements

 

 Tout le Staf était là!

2013-Monza-F138-Massa & Montezemolo

2013-Monza-Massa-F138-298

2013-Monza-P Ferrari_Montezemolo & Domenicali

2013-Monza-F138-Alonso-299

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2013

Spa-Francorchamps, GP de Belgique 2013

L'écart se creuse...

Image 1

 

Image 2

 

2013-Spa Francorchamps-F138-Alonso-1

2013-Spa Francorchamps-F138-Alonso-2

2013-Spa Francorchamps-F138-Alonso-3

2013-Spa Francorchamps-F138-Massa-1

2013-Spa Francorchamps-F138-Massa-2

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2013

GP de Hongrie 2013, Hongaroring...

Plus vite tu pédale moins vite, et plus vite tu avance plus lentement...

C'est que je me me dit depuis plusieurs Grand Prix, en ce qui concerne la Scuderia Ferrari. Raikkonen est passer devant Alonso, et Lotus et juste derrière Ferrari.

À l'allure ou les performances des uns (qui avancent +) et les performances de la Scuderia (qui recule -) Hamilton et Webber, seront passer devant l'Espagnol, et Lotus devant Ferrari.

À mon avis, il faut absolument qu'ils arrêtent de dire que leur objectif c'est Vettel. Cette saison, le pilote de pointe de Ferrari terminera ne pas derrière Vettel, mais derrière trois autres pilotes.

 

2013-Hungaroring

2013-classements Hongrie

2013-Hungaroring-F138-Alonso-299

2013-Hungaroring-F138-Massa-298

 


 

 


29 juillet 2013 - 18h44, par Camille Komaël 

Président de Ferrari, Luca Di Montezemolo avait sa tête des mauvais jours ce matin lors de la réunion d’après course avec Stefano Domenicali et les ingénieurs de la Scuderia. "Une Ferrari comme celle que j’ai vue hier en course, ça ne me convient pas", a-t-il déclaré au lendemain du Grand Prix de Hongrie qui a vu Fernando Alonso terminer distant cinquième et Felipe Massa huitième.

Di Montezemolo a demandé une hausse immédiate du rythme, dès Spa où il veut voir une Ferrari se battre pour la victoire. Tous les ingénieurs présents auraient ainsi reçu un couteau en cadeau, avec une invitation - métaphorique bien sûr - de le mettre entre leurs dents pour la seconde moitié de la saison. Ca ne rigole pas à Maranello.

Et ça rigole encore moins depuis que des rumeurs d’un éventuel départ de Fernando Alonso de la Scuderia ont fait surface, envoyant l’Espagnol chez Red Bull. Di Montezemolo, comme les autres membres de l’équipe, ont mal digéré cela, ainsi que certains commentaires négatifs de la part de l’Espagnol sur son équipe. La réaction n’a pas tardé du côté du président de Ferrari.

L’Italien a ainsi appelé Fernando Alonso ce matin pour lui souhaiter un bon anniversaire et lui rappeler que "on a toujours demandé à tous les grands champions qui ont piloté pour Ferrari de faire passer les intérêts de l’équipe avant le leur. C’est le moment de rester calme, d’éviter les polémiques et de montrer de l’humilité et de la détermination en apportant sa contribution, en restant aux côtés de l’équipe et de son personnel, tant sur la piste qu’en-dehors."

Concernant à présent les performances de la Ferrari, Di Montezemolo ne veut pas savoir qui est responsable de quoi dans la défaite. Il pense que tout est encore possible, avec neuf Grands Prix restants. Di Montezemolo fait le maximum pour que son équipe ait toutes les ressources et le soutien nécessaires, d’où l’arrivée de James Allison dès le 1er septembre.

Luca Di Montezemolo a aussi assisté à l’analyse technique, qui n’a laissé aucun détail au hasard, y compris l’introduction des nouveaux pneus Pirelli, qui n’ont clairement pas convenu aux voitures de la Scuderia. Selon Maranello, les choix de Pirelli contribuent à altérer artificiellement la hiérarchie et cela ne plait pas du tout à Di Montezemolo.

 

.
.
.

 

Posté par SireBruno à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2013

Nurburgring: GP d'Allemagne...

C'est toujours pas ça. "il faut gagner des courses, mais pour l'instant ce n'est pas possible": Fernando Alonso

À 34 Pts de Vettel et Raikkonen qui pousse la porte, Ferrari à 70 pts de red-Bull

Massa, comme à Monaco: Dehors, y a rien à (re) voir.

 

Image 1

2013-Nurburgring-F138-Alonso-1

2013-Nurburgring-F138-Alonso-2

2013-Nurburgring-F138-Massa

 

 

8 Juillet 2013:

La Scuderia Ferrari espérait réduire son écart sur les meilleurs en qualification, mais jusqu’à présent, ces efforts n’ont pas porté leurs fruits. Lors de la traditionnelle réunion d’après Grand Prix, Luca di Montezemolo, patron de Ferrari, a précisé les objectifs des prochaines semaines et ceux-ci, sont bien sûr très ambitieux. Car c’est bien, mais ça pourrait être mieux !

Aujourd’hui, nous avons examiné l’agenda des prochaines semaines afin de clarifier les priorités de nos ingénieurs,” explique Luca di Montezemolo, le patron de la Scuderia Ferrari. J’ai demandé à tout le monde une plus grande détermination et plus de concentration sur les moindres détails. J’ai une confiance énorme en l’équipe et j’espère une réaction de la part de tous, car ce n’est qu’avec de la volonté et beaucoup de travail que nous signerons les résultats que nous souhaitons.

Pour résumer, il faut moins parler et agir plus.

La Scuderia Ferrari était en effet déçue quittant le circuit du Nurburgring avec l’abandon de Felipe Massa et la quatrième place de Fernando Alonso.

Une fois de plus, nous avons eu la confirmation de l’importance de l’analyse des données et de la gestion du comportement des pneus, explique Stefano Domenicali, le directeur de la Scuderia. Nous sommes tous logés à la même enseigne, mais nous devons faire mieux que les autres si nous voulons gagner. C’est aussi valable pour le développement de la F138, un secteur dans lequel nous devons faire mieux que nos rivaux.”

Nous avons maintenant quelques semaines décisives devant nous avant le Grand Prix de Hongrie. Il y a une séance cruciale d’essais privés (du 17 au 19 juillet) que nous devrons exploiter au maximum pour ce qui concerne la gestion des pneus et le test de nouveaux éléments sur la voiture. Tout est encore jouable, car nous ne sommes qu’à la moitié de la saison et les objectifs qui étaient les nôtres en début d’année sont toujours à notre portée, ajoute le directeur italien.

.
.
.

 

Posté par SireBruno à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]