29 mai 2019

cathédrale Saint-Etienne de Vienne. dernier salut à Niki Lauda.

1949-2019-Niki Lauda

 

Un passaggio di Victor Hugo per accompagnare l’ultimo saluto a Niki Lauda.

“Non si più dov’eri. Sei ovunque noi siamo. Pensieri, immagini, momenti ed emozioni, ci ricorderanno te per sempre e non ti dimenticheremo mai” In memoria di Niki Lauda 1949-2019

Insieme al casco che fu del Lauda pilota Ferrari, insieme ai fiori – tra cui una corona dalla famiglia Schumacher -, una poesia e un pensiero che le migliaia di persone presenti a Vienna avranno condiviso, tutte. Immagini, momenti ed emozioni della carriera sportiva. L’incidente e il ritorno, il titolo mondiale e il parlare sempre schietto e diretto.

Nella cattedrale di Santo Stefano, alle 13:00 si è svolta la messa di requiem, dopo una mattinata piovosa nella quale i connazionali di Lauda hanno potuto tributare un saluto.

Circa 500 dei 1.100 posti a sedere della cattedrale sono stati riservati per ospiti speciali. Tutto il mondo della Formula 1, ovviamente, con Chase Carey, Ross Brawn e Jean Todt in testa.

Lo sport austriaco, che è sci con Hermann Maier a Franz Klammer. Toto Wolff con la moglie Susie ha guidato la rappresentanza Mercedes che contava anche Lewis Hamilton e Valtteri Bottas. Nico Rosberg non ha mancato l’ultimo saluto a Lauda.

Così come una folta delegazione della Ferrari, tra cui Mattia Binotto, Jock Clear e Sebastian Vettel, ha preso parte alla messa di requiem. Presenti anche Luca Cordero di Montezemolo e Flavio Briatore.

E poi Christian Horner ed Helmut Marko, Hans-Joachim Stuck e Jacky Stewart, Alain Prost e Damon Hill, Eddie Jordan. Jean Alesi e Nelson Piquet, Gerhard Berger e Alexander Wurz. Alle istituzioni austriache si è sono sommati il principe del Bahrain, Al Khalifa e l’ex governatore della California, Arnold Schwarzenegger.

 

Capture d’écran 2019-05-29 à 19

 

.
.
.uda

Posté par SireBruno à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 mai 2019

Monaco, GP de Monaco 2019...

le Rouge et le Noir pour Ferrari.

La meilleur perf de cette année avec la seconde place de Vettel, mais une touchette pour Leclerc, le contraint à d'ab.

Capture d’écran 2019-05-27 à 12

Capture d’écran 2019-05-27 à 12

2019-Monaco-SF90-Vettel

2019-Monaco-SF90-Leclerc

 

.

.

.

Posté par SireBruno à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2019

26 mai 1968. Ma Première fois. . .

C'était le 26 mai 1968... Un circuit de rêve, avec des Autos de rêve...

 

Au printemps de cette année 1968, je décidai de me rendre à Monaco, car je venais d'acquérir ma première voiture.    
Je m'étais procuré un billet de tribune pour le dimanche, puis le mois de Mai 68 est arrivé et je n'ai jamais reçu mon ticket. Je pris la route le vendredi après ma journée de travail, pour une véritable expédition. En effet, à plus d'une reprise durant la nuit, j'ai dû faire des tours et détours pour éviter les barrages des grévistes, et j'avais une peur bleue de me faire bloquer par quelques abrutis. Je roulais toutes vitres et portières fermées à clé. J'arrivais enfin à Monaco. La première chose à faire était de trouver un emplacement pour parquer la voiture et ne plus la toucher. En effet il y avait peu de carburant, il fallait l'économiser. Je passai la nuit sur le siège arrière de la Dauphine. Le lendemain matin, en me réveillant, je me suis rendu compte à ma grande surprise que j'étais garé à une cinquantaine de mètres à peine d'un concessionnaire Ferrari. Je descendis vers le port pour me rafraîchir le visage. Qu'est ce que ça fait du bien, aller un grand coup sur le restant du corps. Ah ! ça colle de partout, que se passe-il ? mais c'est bien sûr. . .  c'est l'eau de mer !  

Après avoir pris de nouveaux billets pour les essais du samedi et la course, il fallut encore se soumettre à une corvée : aller chercher un bon d'essence avec ma carte grise. Cette fois c'est  bon, je peux y aller. Du sommet de ma tribune des Gazomètres j'avais une bonne visibilité sur la piste, je pouvais voir les voitures à la sortie du Bureau de tabac se diriger vers moi, virer et repartir  vers la ligne de chronométrage. C'était super.   
Une... deux... trois… quatre… cinq… six… Alors, ils se décident oui... Sept… J'entends des bribes de commentaire dans les haut-parleurs  mais le vacarme m'empêche de comprendre. Huit… neuf… Toujours pas de Ferrari, que se passe-il ? J'appris entre les deux séances d'essais que Monsieur Enzo Ferrari avait décidé au dernier moment de ne pas envoyer de voitures en Principauté pour protester contre les organisateurs qu'il tenait pour responsables de la mort de Bandini l'année précédente. Bien entendu, Enzo Ferrari ne pouvait pas savoir que j'avais décidé de me rendre à Monaco!  

1968-Monaco-01-21 mai-Enzo a l ACM



Moi qui étais venu voir évoluer Jacky Ickx et Chris Amon, au volant de leur Ferrari ! Mais ma déception fut de courte durée tant le  spectacle qui s'offrait à moi était extraordinaire. J'ai l'impression que c'était hier. Quand j'ai vu débouler la première Formule 1 à une vitesse folle et se diriger vers moi, j'ai eu le sentiment que jamais elle ne pourrait s'arrêter. Et puis d'un seul coup, le pilote monte sur les freins, le museau de la voiture plonge, racle le sol, puis d'un coup de volant la voiture s'inscrit dans le virage et repart dans un étourdissant bruit d'échappement tout en se cabrant.  

J'étais éberlué... c'était irréel… Un bruit d'enfer mêlé d'une forte odeur d'huile de ricin. Une voiture m'a impressionné plus que toutes les autres, la Matra de Jean Pierre Beltoise  Son moteur hurlait à m'en arracher les oreilles, et pourtant, quand je devinais de loin son arrivée, j'ouvrais grandes mes deux oreilles pour ne rien perdre du chant mélodieux de son douze cylindres.  

1968-Monaco-09-Matra_Beltoise-stand


Aujourd'hui, avec le recul et après avoir assisté à 751 Grands Prix de F1, à la télé (TSR Suisse) ou sur place, je ne peux pas oublier ces voitures qui pour moi resteront les plus belles de l'histoire de la F1.  Leur long fuselage, l'étroitesse de leur coque au bout de laquelle se débattaient de longs bras de suspension, leur moteur qui dégageait une fumée bleutée, et les pilotes, couchés dans leur habitacle, se dévoilaient à notre regard, nous laissant voir leur visage protégé par un simple mouchoir contre l'air qui les frappait et les gaz d'échappement.  

Après ces grands moments d'émotion, je découvris le circuit à pied. Le virage de Sainte-Dévote, juste après les stands, était à l'époque un grand droit très rapide qui donnait comme aujourd'hui sur la montée du Beau rivage, suivie du Casino. La descente aux enfers vers le virage Mirabeau et la Gare. Le double droite du Portier qui ramenait les voitures sur le bord de mer. Le tunnel était plus court et plus loin qu'aujourd'hui, puis la chicane très rapide gauche droite qui menait au Bureau de tabac. Enfin la longue fausse rectiligne au bout de laquelle se trouvait le virage des Gazomètres qui ramenait les bolides sur la ligne de chronométrage.  

Le dimanche matin, je me précipitais le long du muret qui longe le port à la sortie de la chicane. Il fallait y être de bonne heure car ce n'était pas une tribune mais des places debout non numérotées. Il n'y avait pas encore beaucoup de monde et je pus choisir mon emplacement derrière le mur, mais il y avait un haut grillage qui m'empêchait de très bien voir. Ce n’est pas terrible du tout. C'est la catastrophe ! Mais un type décida de couper le fil de fer et de retrousser la grille. Bien sûr ! Il a raison !  Nous fûmes quelques-uns à pouvoir passer la tête de l'autre côté du grillage.   
Je pouvais voir déboucher les voitures de la chicane, passer au-dessous  de moi, virer au Bureau de tabac et accélérer vers les Gazomètres. 

1968-Monaco-30-Hill_Surtees et Bruno-Bureau tabac-Ko

 

 
Départ du tour de chauffe, les voitures font un tour au grand ralenti, puis s'immobilisent sur la grille, les moteurs sont coupés. Silence sur le circuit. Les moteurs sont réanimés et montent en régime. Puis tout à coup un hurlement de tonnerre. Les voitures avalent la montée derrière moi, le sol tremble, je peux suivre leurs évolutions tout le tour du circuit, tellement le grondement est puissant.  Les voilà qui débouchent de la chicane, et surprise : Johnny Servoz-Gavin (qui remplace Stewart blessé) est en tête de la meute. Deux tours plus tard il sort de travers à la chicane et tap le rail dans une grande gerbe d'étincelle. Abandon.  

1968-Monaco-19-1er passage Bureau de Tabac

1968-Monaco-22-Servoz Gavin-Bureau Tabac-ab



Graham Hill et John Surtees firent le trou et le peloton commença à s'étirer, quand un fou jeta une bouteille de bière sur la piste. À chaque  passage des voitures, toutes les têtes rentraient de concert derrière  les grilles pour se protéger des morceaux de verre qui volaient à des hauteurs folles, cela dura quelques tours seulement, mais quelle frayeur ! Hill mena toute la course et remporta le GP avec une avance de 1 seconde sur Attwood, qui fit une remontée extraordinaire, au volant de sa BRM. Cinq voitures seulement terminèrent, un record négatif.  

1968-Monaco-32-Hill-Bureau tabac

 

Le Casino, la Gare. . . Fais gaffe t'as bien failli taper. Le tunnel, à fond. . . la chicane. . . Non de Dieu ! Cette fois j'ai bien cru que c'était fait. Je sais, je ne suis pas Graham Hill et je n'ai pas une Lotus. . . Mais j'ai bien le droit de faire un tour de circuit avant de repartir non ! Même s'il fait nuit.

 

1968-Monaco-68-5 juin-Enzo a Bruno Vagnotti

 

.
.

Posté par SireBruno à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2019

Monaco vendredi 24 mai... Niki Lauda

2019-Monaco-Niki Lauda-Alfa RomeoAlfa Romeo

 

2019-Monaco-Niki Lauda-FerrariFerrari

 

2019-Monaco-Niki Lauda-HaasHaas

 

2019-Monaco-Niki Lauda-McLarenMacLaren

 

2019-Monaco-Niki Lauda-MercedesMercedes

 

2019-Monaco-Niki Lauda-Red BullRed-Bull

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2019

Monaco jeudi 23 mai... Niki Lauda

Grosse émotion dans les rues de la Principauté de Monaco aujourd'hui.

2019-Monaco-Merci Niki

2019-Monaco-grazie Niki

Grace à Sebastien Vettel, Niki Lauda accomplira ses derniers tours de piste ici à Monaco, lieu de ses deux succès avec la Scuderia

2019-Monaco-Merci Niki-Vettel

 

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 mai 2019

La F1 en deuil... Niki Lauda est décédé

Que de souvenirs, mon cher Niki.
Merci pour toutes ces années. Qu'elles étaient Ferrari, Brabham ou McLaren, ou même Mercedes.
1976 Monaco.

1976-Monaco-Niki Lauda podium

---------------

Scuderia Ferrari @ScuderiaFerrari

Oggi è un giorno triste per la F1. La grande famiglia della Ferrari apprende con profonda tristezza la notizia della morte dell’amico Niki Lauda, tre volte campione del mondo, due con la Scuderia (1975-1977). Resterai per sempre nei cuori nostri e in quelli dei tifosi.

« Aujourd’hui est un jour triste pour la F1 » a déploré Ferrari, l’ancienne équipe de Lauda. « La grande famille Ferrari a appris avec une profonde tristesse la nouvelle de la mort de notre ami Niki Lauda, triple champion du monde, dont deux fois avec la Scuderia, en 1975 et en 1977. Tu resteras, pour toujours, dans nos cœurs et dans ceux des fans. »

-----------

Luca di Montezemolo, l’ancien président de Ferrari F1, a rendu hommage à son ancien champion du monde : « Ta disparition laisse un immense vide en moi. Avec toi, j’ai vécu certains des plus beaux moments de ma vie, nous avons partagé tant de victoires inoubliables pour Ferrari. Nous étions toujours liés ensemble par une affection incroyable, même quand nous luttions dans des équipes rivales. »

---------

Piero Ferrari, vice-président de Ferrari, a évoqué un « triste jour pour moi, et pour tous les fans de Ferrari et de la F1 ». « J’ai été assez chanceux pour l’avoir vu courir en Grand Prix. Niki nous quitte après avoir beaucoup souffert, et c’est douloureux pour moi. Il a tant gagné avec Ferrari et avec d’autres équipes aussi ; il restera toujours comme un ami. Il était un pilote fantastique, un businessman accompli et une personne incroyable. Il me manquera. »

--------

« Mes souvenirs de Lauda remontent à mon enfance » se souvient Mattia Binotto, le directeur d’écurie à Maranello. « Petit, je l’avais vu, lui et Regazzoni, gagner pour le Cheval Cabré sur tous les circuits du monde. Je n’avais pas encore dix ans et pour moi, il semblait un chevalier sans-peur. Une fois arrivé en F1, ma relation avec Niki fut faite de respect mutuel. Grâce à sa bravoure et à son charisme indubitable, il a aidé à rendre ce sport formidable, renommé et aimé tout autour du monde. J’ai des souvenirs merveilleux de lui. il me disait que mon approche typiquement suisse était ce qu’il fallait pour faire gagner de nouveau la très italienne Ferrari ! C’était du Niki tout craché, il parlait de manière franche, directe, et même si vous n’étiez pas toujours d’accord avec lui, vous ne pouviez pas ne pas l’aimer. »

--------
Jean Alesi, figure aussi de la maison Ferrari, a regretté la perte d’une « légende. » « Niki était un modèle pour moi, confiait ce matin l’Avignonnais. Il a été un exemple dès que je me suis pris de passion pour les sports automobiles. J’ai eu la chance de travailler avec lui chez Ferrari [Lauda était consultant chez Ferrari entre 1992 et 1995]. C’était une personne géniale. Niki était très proche des pilotes et des ingénieurs. Il faisait toujours en sorte de renforcer les liens à l’intérieur du groupe afin que l’écurie soit la plus performante possible. À chaque fois, pratiquement, on partageait un repas ensemble dans son motorhome. Il était toujours à l’écoute. On discutait souvent. C’est quelqu’un qui va beaucoup me manquer. Pour moi, c’est un ami qui s’en va. »
             --------------
McLaren @McLarenF1

All at McLaren are deeply saddened to learn that our friend, colleague and 1984 Formula 1 World Champion, Niki Lauda, has passed away. Niki will forever be in our hearts and enshrined in our history.

« Tout le monde chez McLaren est profondément attristé d’apprendre que notre ami et collègue, champion du monde 1984 de F1, Niki Lauda, nous a quittés. Niki restera pour toujours nos cœurs et dans notre histoire. »
------------
Nico Rosberg
“Caro Niki, grazie per tutto ciò che hai fatto per me. Ho imparato così tanto. La tua passione, il tuo spirito battagliero, il non mollare mai, la tua convinzione che nella vita ci si incontra sempre due volte e anche la tua pazienza con noi giovani. Io e tutti i tuoi 100 milioni di tifosi in tutto il mondo, che anche tu hai ispirato in modo così forte a non mollare mai nei momenti più duri, ti pensiamo, pensiamo alla tua famiglia e ti auguriamo di riposare in pace”.
« Cher Niki. Merci pour tout ce que tu as fait pour moi. J’ai tant appris de toi. Ta passion, ton esprit sportif, qui te poussait à ne jamais abandonner, ta patience avec nous les jeunes. Moi, et tes 100 millions de fans dans le monde, que tu as tant inspirés, guidés pour qu’ils n’abandonnent jamais, même dans la plus difficile des situations, pensons à toi, à ta famille, et te souhaitons de reposer en paix. »
----------

Lewis Hamilton, pilote Mercedes F1, a attendu plusieurs heures et a finalement publié tard hier soir un message sur son compte Instagram, évidemment élogieux envers celui qui l’a approché pour piloter chez Mercedes.

"Mon ami, j’ai dû mal à croire que tu es parti. Nos conversations, nos rires, nos accolades après les victoires vont me manquer. Cela a été un véritable honneur de travail à tes côtés durant ces sept années. Je n’aurais jamais été présent dans cette équipe sans toi. Que Dieu garde ton âme en paix. Merci d’avoir été une lumière vive dans ma vie. Je serai toujours là pour ta famille si elle a besoin de moi. Je t’aime mon gars, ton ami pour toujours, Lewis."

----------

John Marshall Watson, ancien coéquipier de Lauda chez Brabham puis chez McLaren, a également trouvé les mots pour évoquer la disparition de son coéquipier et ami.

Watson raconte notamment le fameux accident du Grand Prix d’Allemagne 1976, dans « l’enfer vert ».

« Je suis arrivé peu après l’accident et les autres pilotes qui étaient là essayaient de le faire sortir du cockpit. Nous l’avons étendu au sol et il pouvait communiquer. Personne n’a alors pris conscience des blessures réelles de Niki. Le danger réel, ce n’était pas les blessures superficielles que nous pouvions voir, mais la blessure plus profonde à son poumon. Ce n’est que deux ou trois jours après que la nouvelle de cette blessure grave au poumon est sortie, et c’est alors que nous avons appris que sa vie était en danger. »

« Courir 40 jours après cet accident, c’était l’acte le plus courageux d’un sportif que j’aie jamais vu. Ce qui était plus remarquable encore, c’était la vitesse avec laquelle il a récupéré, et ce qu’il a pu réussir ensuite. »

« Son courage, sa détermination, son engagement, son sang-froid… Tous ceux à l’état d’esprit négatif disaient ‘Lauda est fini’, mais sa santé et sa condition, à Monza, étaient juste remarquables. »

-------------

Damon Hill, champion du monde 1996 pour Williams, a rappelé que Niki Lauda « était l’un des seuls à pouvoir s’asseoir avec Enzo Ferrari et Bernie Ecclestone, à les regarder droit dans les yeux. Ils savaient qu’il était dur en affaires. C’était un homme remarquable, à tous égards. »

----------

« Un homme formidable, déterminé, résolu, talentueux, passionné, franc, honnête, humble et d’une compagnie formidable » a pour sa part réagi l’ancien pilote McLaren, Martin Brundle.

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Niki Lauda est décédé...

071711162-cbba9102-db39-4735-89c2-f49de9ede64f

 

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris cette nuit le décès de l’ancien pilote de la Formule 1 Niki Lauda, à l’âge de 70 ans.

La nouvelle a été confirmée par sa famille alors que les médias rapportaient hier encore de nouvelles complications sur son état de santé, qui a commencé à se dégrader il y a environ huit mois, à la suite d’une infection pulmonaire qui a nécessité la transplantation d’un poumon.

Champion du monde des pilotes à trois reprises en 1975 et 1977 (Ferrari) et 1984 (McLaren), l’Autrichien était depuis plusieurs années le président non exécutif de Mercedes en F1.

"C’est avec une très grande tristesse que nous vous annonçons que notre cher et bien-aimé Niki est décédé, entouré de ses proches, ce lundi," explique la famille dans ce texte envoyé à l’agence de presse autrichienne APA.

"Ses exploits uniques en tant que sportif et entrepreneur sont et resteront inoubliables. Son dynamisme infatigable, sa franchise et son courage demeurent un modèle et une référence pour nous tous."

"Niki était aussi acharné au travail et restera à jamais un modèle pour nous tous. Nous l’aimions dans son rôle de mari, de père et de grand-père. Il va beaucoup nous manquer."

 

Un de mes Pilotes fétiche. Niki restera toujours pour moi lié à l'histoire de Ferrari. Un des tout tout grand de la F1.

Niki restera toujours lier à son terrible accident lors du GP d'Allemagne sur le Nurburgring le 1 aout 1976.

Il surmontera ses douleurs physiques et moral et reprendra la competition 43 jours plus tard à Monza au volant de sa Ferrari à la grande surprise de tout le padoock.

Deux mois plus tard il fera à nouveau acte de courage en abandonnant volontairement lors du second tour du GP du Japon, alors que le titre mondial s'offrait à lui.

Un titre mondial, que les autorités (non compétentes) du Sport Automobile lui auront volé lors de cette saison 1976, en reclassant James Hunt à la première place du GP d'Espagne, alors qu'il avait un McLaren non reglementaire sur trois points important du reglement technique.

 

Je l'ai vu plus d'une fois à Monaco.

Ciao Niki e grazie per tutto.

 

Monaco 1974

 

312 B3-Lauda-Monaco-samedi 1974-1

 

312 B3-Lauda-Monaco-samedi 1974-2

Monaco 1975, avec Clay Regazzoni

 

312 T-Monaco 1975- Tomaini_Regazzoni_Lauda_Scintilla-paddock

 

SourceURL:file://localhost/Users/Pic/Desktop/Bruno/CM%20F1/pilote%20palmar%C3%A8s.xls

 

début en GP   pilote GP titre vict pole m-t pod points kms/ tête tours/ tête kms/parcourus tour/parcourus
Autriche 1971 Lauda 171 3 25 24 25 54 420,5. 7 064 1 592 37 514 8 218

 

SourceURL:file://localhost/Users/Pic/Desktop/Bruno/CM%20F1/Niki%20Lauda.xls

Grand Prix Circuit Voiture Essais Course Observations
1972   Autriche Ostereichring Mach / Ford 22em 10em  
Italie Monza   20 13  
Canada Mosport   20 Disqualifé  
USA Watkins Glen   23 ab  # non classé
1973 Argentine Buenos Aires BRM 13 ab  
Bresil Interlagos   13 8  
Afrique Sud Kyalami   10 ab  
Espagne Montjuich   11 ab  
Belgique Zolder   14 5  
Monaco Monaco   6 ab  
Suede Anderstorp   14 13  
France Castelet   17 9  
Angleterre Silverstone   9 12  
Holland Zanword   11 ab  
Allemagne Nurburgring   5 ab  
Italie Monza   15 ab  
Canada Mosport   8 ab  
USA Watkins Glen   19 ab # 17em championnat mondial
1974 Argentine Buenos Aires Ferrari  312B3 8 2  
Bresil Intelagos   3 ab  
Afrique Sud Kyalami   pole 16 meilleur tour
Espagne Jarama   pole Vainqueur meilleur tour
Belgique Zolder   3 2  
Monaco Monaco   pole ab  
Suede Anderstorp   3 ab  
Hollande Zandwort   pole Vainqueur  
France Dijon   pole 2  
Angleterre Brands Hatch   pole 5 meilleur tour
Allemagne Nurburgring   pole ab  
Autriche Ostereichring   pole ab  
Italie Monza   pole ab  
Canada Posport   2 ab meilleur tour
USA Watkins Glen   5 ab # 4em championnat mondial
1975 Argentine Buenos Aires Ferrari  312 B3 4 6  
Bresil Interlagos   4 5  
Afrique Sud Kyalami   4 5  
Espagne Montjuich Ferrari  312 T pole ab  
Monaco Monaco   pole Vainqueur  
Belgique Zolder   pole Vainqueur  
Suede Anderstorp   5 Vainqueur meilleur tour
Hollande Zandwort   pole 2 meilleur tour
France Castelet   pole Vainqueur  
Angleterre Silverstone   3 8  
Allemagne Nurburgring   pole 3  
Autriche Ostereichring   pole 6  
Italie Monza   pole 3  
USA Watkins Glen   pole Vainqueur champion du monde
1976  Bresil Interlagos   2 Vainqueur  
Afrique Sud Kyalami   2 Vainqueur meilleur tour
USA ouest Long Beach Ferrari  312 T2 4 2  
Espagne  Jarama   2 2   *  
Belgique Zolder   pole Vainqueur meilleur tour
Monaco Monaco   pole Vainqueur  
  Suede Anderstorp   6 3  
France Castelet   2 ab meilleur tour
  Angleterre Brands Hatch   pole Vainqueur meilleur tour
  Allemagne Nurburgring   2 ab  
Italie monza   5 4  
Canada Mosport   6 9  
USA est Watkins Glen   5 3  
Japon Mont Fuji   3 ab  # 2eme championnat mondial
 * sans le reclassement (voiture non conforme) à la 1ere place de  Hunt/McLaren. Lauda aurait remporté le titre mondial
1977 Argentine Buenos Aires Ferrari 312 T2 4 ab  
Bresil Interlagos   13 3  
Afrique Sud Kyalami   3 Vainqueur  
       USA ouest Long Beach   pole 2 meilleur tour
Espagne Jarama   4 non parti  (douleur torax )
Monaco Monaco   5 2  
Belgique Zolder   11 2  
Suede Anderstorp   15 ab  
France Dijon   9 5  
       Angleterre Silverstone   3 2  
       Allemagne Hockeinheim   3 Vainqueur meilleur tour
Autriche Ostereichring   pole 2  
Hollande Zandwort   4 Vainqueur meilleur tour
Italie Monza   5 2  
USA est Watkins Glen   7 4 champion du monde
1978 Argentine Buenos Aires Brabham / Alfa 5 2  
Bresil Jacarepagua   10 3  
Afrique Sud Kyalami   pole ab  
 USA ouest Long Beach   3 ab  
Monaco Monaco   3 2 meilleur tour
Belgique Zolder   4 ab  
Espagne Jarama   6 ab  
Suede Anderstorp   3 Vainqueur meilleur tour
France Castelet   3 ab  
 Angleterre Brands Hatch   4 2 meilleur tour
  Allemagne Hockeinheim   3 ab  
Autriche Ostereichring   12 ab  
Hollande Zandwort   3 3 meilleur tour
Italie Monza   4 Vainqueur  
USA est Watkins Glen   5 ab  
Canada Montréal   7 ab # 4eme championnat mondial
1979 Argentine Buenos Aires Brabham / Alfa 23 ab  
Bresil Interlagos   12 ab  
Afrique Sud Kyalami   4 6  
 USA ouest Long Beach   11 ab  
Espagne Jarama   6 ab  
Belgique Zolder   14 ab  
Monaco Monaco   4 ab  
France Dijon   6 ab  
  Angleterre Silverstone   6 ab  
 Allemagne Hockeinheim   7 ab  
Autriche Ostereichring   4 ab  
Hollande Zandwort   9 ab  
Italie Monza   10 4 # 14em championnat mondial
1982 Afrique Sud Kyalami McLaren/ TAG 13 4  
Bresi Jacarepagua   5 ab  
USA ouest Long Beach   2 Vainqueur meilleur tour
Belgique Zolder   4 3  
Monaco Monaco   12 ab  
USA Detroit   10 ab  
Canada Montréal   11 ab  
Hollande Zandwort   5 4  
Angleterre Brands Hatch   5 Vainqueur  
France Castelet   9 8  
Autriche Ostereichring   10 5  
Suisse Dijon   4 3  
Italie Monza   10 ab  
USA Las Vegas   12 ab # 5em championnat mondial
1983  Bresil Jacarepagua McLaren/ TAG 9 3  
USA ouest Long Beach   23 2 meilleur tour
France Castelet   12 ab  
San Marin Imola   18 ab  
Belgique Spa   15 ab  
USA Detroit   18 ab  
Canada Montréal   19 ab  
Angleterre Silverstone   15 6  
Allemagne Hockeinheim   18 5  
Autriche Ostereichring   14 6  
Hoillande Zandwort   19 ab  
Italie Monza   13 ab  
Europe Brands Hatch   13 ab  
Afrique Sud Kyalami   12 11 # 10em championnat mondial
1984  Bresil Jacarepagua McLaren/ TAG 6 ab  
Afrique Sud Kyalami   8 Vainqueur  
Belgique Zolder   14 ab  
San Marin Imola   5 ab  
France Castelet   9 Vainqueur  
Monaco Monaco   8 ab  
Canada Montréal   8 2  
USA Detroit   10 ab  
USA Dallas   5 ab meilleur tour
Angleterre Brands Hatch   3 Vainqueur meilleur tour
Allemagne Hockeinheim   7 2  
Autriche Ostereichring   4 Vainqueur meilleur tour
Hollande Zandwort   6 2  
Italie Monza   4 Vainqueur meilleur tour
Europe Nurburgring   15 4 meilleur tour
Portugal Estoril   11 2 champion du monde
1985  Bresil Jacarepagua McLaren/ TAG 9 ab  
Portugal Estoril   7 ab  
San Marin Imola   8 4  
Monaco Monaco   14 ab  
Canada Montréal   17 ab  
USA Detroit   12 ab  
France Castelet   6 ab  
Angleterre Silverstone   10 ab  
Allemagne Nurburgring   12 5 meilleur tour
Autriche Ostereichring   3 ab  
Hollande Zandwort   10 Vainqueur  
Italie Monza   16 ab  
Afrique Sud Kyalami   8 ab  
Australie Adelaide   16 ab # 10em championnat mondial
           
          dont chez Ferrari
  171 GP disputés     57
  25 Victoires        (plus Une. Jarama 1976) 15        (16)
  24 Pole Positions     23
  25 Meilleurs tour     13
  54 Podiums     32
  420,5 Points     243
  1620 Tours parcourus en tête de course   1252
  7188 Kilomètres parcourus en tête de course 5647
  3 Titres mondiaux      (plus Un. 1976) 2          ( 3)
           

 

.
.
.

 

Posté par SireBruno à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2019

Tulpen Rallye...

À Aix les Bains.

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-05-46-Alvis

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-06-33-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-09-48-Bantley

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-10-08-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-10-56-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-14-02-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-14-27-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-34-18--Jaguar-XK120-Kemps_Kolsters

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-37-00-Austin Healey-3000 MK II

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-37-47-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-38-58-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-40-08-

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-55-15-Austin Healey-3000 MK II

Rallye Tulipes-2019-05-15_18-56-03-Austin Healey-3000 MK II

Rallye Tulipes-2019-05-15_19-07-31-Alvis

Rallye Tulipes-2019-05-15_19-08-05-

Rallye Tulipes-2019-05-15_19-08-42-

Rallye Tulipes-2019-05-15_19-09-06-

Rallye Tulipes-2019-05-15_19-09-52-

 

.
.
.

Posté par SireBruno à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mai 2019

Barcelone, GP d'Espagne 2019...

 Au premier passage, j'avais déjà inscrit mon classemnt dans l'ordre des cinq premiers.
Eh Merde! une enième fois je ne me suis pas tomper.

 

1

2

 

essais vendredi2019-Barcelone-SF90-Vettel-vendredi

2019-Barcelone-SF90-Leclerc-vendredi

Posté par SireBruno à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2019

8 Mai 1982. 13h52'...

1982-Zolder-126 C2-Villeneuve-05

 

1982-Montreal-Salut Gilles

Posté par SireBruno à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]